Page images
PDF
EPUB

BULLETIN

DE LA

SOCIÉTÉ ARCHÉOLOGIQUE ET HISTORIQUE

DE LA CHARENTE.

TOME CINQUIÈME.

Angoulême,
IMPRIMERIE DE J. LEFRAISE ET Ce.

Rue du Marché, 6.

1853.

BULLETIN

DC 611

Csiso

1851-52 DE LA SOCIÉTÉ ARCHÉOLOGIQUE ET HISTORIQUE DE LA CHARENTE.

MEMBRES DU BUREAU

Pour les Apnées 1851 et 1852.

Président : CHARLES DE CHANCEL, #, juge au Tribunal

civil d'Angoulême, membre du Conseil

général et du Conseil municipal. Vice-Président : ZADIG RIVAUD, *, ancien Maire de la

ville d'Angoulême. Secrétaire : EUSÈBE CASTAIGNE, bibliothécaire de la ville

d'Angoulême. Secrétaire adjoint : PAUL SAZERAC DE FORGE. Trésorier : ALEXIS CALLAUD, négociant.

Conservateur du Musée : TRÉMEAU DE ROCHEBRUNE.

848

DE L'ARCHITECTURE BYZANTINE

EN FRANCE,

COMPTE-RENDU

DE L'OUVRAGE PUBLIÉ SOUS CE TITRE

Par M. Félix de VERNEILH,

MEMBRE CORRESPONDANT DE LA SOCIÉTÉ.

Un ouvrage récemment publié sous le titre de L'Architecture byzantine en France , par M. Félix de Verneilh , déjà connu comme auteur de plusieurs études archéologiques, nous semble digne de fixer l'attention de notre Société, tant en raison de la question impor-: tante dont il présente une solution consciencieuse, que des renseignements qui ont trait à la classification des monuments religieux que notre pays possède, et au caractère distinctif et si remarquable de l'église cathédrale d'Angoulême.

Aussi la lecture attentive qu'il nous a été permis de faire d'un livre que la bienveillance de notre honorable ami a déposé en nos mains, nous a-t-elle inspiré l'idée d'en donner, par analyse , communica

tion à nos collègues de la Société archéologique de la Charente.

S'il était besoin de rappeler ici les titres que l'ouvrage précité et son auteur réunissent pour mériter la haute confiance de la Société, nous dirions que l'ouvre relative à l'architecture byzantine n'est pas le coup d'essai de M. Félix de Verneilh, qui s'est fait connaître par un beau travail sur la cathédrale de Cologne , publié en 1848, et qui, dans la station faite à Angoulême, au mois de septembre 1847, par la section archéologique du Congrès scientifique de France, a pris soin d'étudier notre église Saint-Pierre et de proposer le plan des réparations propres à rendre au monument, défiguré par tant d'ouvrages divers, son caractère primitif.

On sait que deux frères, MM. Félix et Jules de Verneilh , petits-fils de M. de Verneilh , ancien préfet du Mont-Blanc, auteur d'une Statistique fort estimée qui a retracé l'état de la Savoie, lorsqu'elle faisait partie de l'empire français, vivent près de Nontron, dans une communauté de travaux dont l'archéologie s'enrichit chaque jour. Si le crayon facile de l'un d'eux reproduit l'ensemble et les détails des monuments historiques, les savantes descriptions que l'autre s'attache à rédiger sont recueillies avec intérêt par tous les hommes d'études, attentifs à ce qui peut hâter les progrès d'une science tendant à initier l'âge présent aux mystères du vieil art chrétien.

A voir l'intitulé de l'ouvrage qui fournit matière aux observations que nous nous proposons de soumettre à la Société, on serait sans doute porté à redouter de notre part une tentative, qui ne tendrait à rien moins qu'à marcher sur les pas de M. de Verneilh , vers la re

« PreviousContinue »