Les trois femmes: nouvelle. En deux volumes, Volume 2

Front Cover
De l'Imprimerie de Baylis ..., et se trouve chez J. Deboffe ..., Dulau & Company ..., & chez tous les marchands de nouveautés, 1796 - Fiction, French
 

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 45 - Seroit-ce un bien, seroit-ce un mal, que la majorité d'une nation fut plus instruite qu'elle ne l'est ; ou en d'autres termes, la portion de lumières que peuvent acquérir des artisans et des laboureurs par le moyen de l'instruction, seroit-elle utile ou nuisible, soit à eux, soit à la société à laquelle ils appartiennent
Page 43 - Dûclos? oui. — Avec Fénelon? oh! oui. — Avec Racine? oui. — Avec La Fontaine ? pourquoi non?... « Mais peut-être qu'après tout , ajoute-t-elle, le meilleur n'en vaudrait rien. Tous ces gens-là sont sujets, non seulement à préférer leur gloire à leurs amis, mais à ne voir dans leurs amis, dans la nature, dans les événements, que des récits , des tableaux, des réflexions à faire et à publier. » Nous croyons que Constance se trompe pour Racine , La Fontaine et Fénelon ; nous...
Page 76 - ... ainsi protégés du mysticisme et de l'incrédulité: «Mais quant à Rousseau et Voltaire, prenez-en votre parti, tous les saints de la légende seraient décanonisés, que ces nouveaux demi-dieux n'en réussiraient pas davantage. On peut dire du demi-dieu comme du grand homme qu'il n'en est point pour son valet de chambre: or tous les lecteurs sont les valets de chambre de ces gens-ci
Page 72 - La prudence le veut. La générosité exige davantage, elle veut qu'on diminue le luxe privé, les jouissances égoïstes, et que les grandes fortunes se popularisent. Riches, si vous voulez qu'on vous pardonne vos richesses, ne vous contentez pas d'être charitables : soyez généreux. Il est difficile de donner le bonheur, mais facile de donner quelque plaisir. Amusez le pauvre, partagez avec lui vos amusements ; en hiver, ayez pour lui, s'il se peut, quelque spectacle qui l'égaie ; en été,...
Page 72 - Je ne crois pas que le nivellement des fortunes soit possible & je conviens sans détour que je suis fort éloignée de le désirer, mais j'espère que par-tout on, va épargner le bruit du tourne-broche à celui qui ne devra pas manger du rôti. J'espère que partout chacun voilera son luxe ; la prudence le veut, la générosité exige davantage, elle veut qu'on diminue le luxe privé, les jouissances égoïstes, & que les grandes fortunes se popularisent.
Page 65 - Les saints du calendrier ne font plus ni bien ni mal, et je voudrais qu'on les laissât en repos; mais il me semble qu'on devrait se faire scrupule de préparer à l'esprit humain une éternité d'enfance: certainement ceux qui vont renouvelant sans cesse ses poupées, ne veulent pas qu'il sorte jamais de tutelle. Le clergé philosophe est aussi clergé qu'un autre, et ce n'était pas la peine de chasser le curé de St.
Page 98 - ... la fille l'humeur et l'esprit d'un garçon, je le fais savoir par-tout, et j'espère qu'on en dira beaucoup de pauvretés de moins sur les caractères essentiellement différens et les facultés distinctives des deux sexes. Adieu, notre exclusive délicatesse d'imagination, nos lumineux apperçus et ces saillies si heureuses qu'elles atteignent aussi haut que les plus sublimes efforts de la raison: nous serons d'autant moins dispensées de raisonner que nous n'en serons plus jugées incapables.
Page 2 - C'est une manière froide en apparence, mais si soutenue, de faire ce qui est le mieux pour tout ce qui l'entoure, qu'on ne peut douter à la longue qu'elle n'ait un cœur excellent et très sensible.
Page 57 - ... recherché un culte que je ne puis leur rendre; en général qu'on ne demande pas pour soi ni pour autrui l'oubli des bornes de toute perfection humaine. Quoique l'exagération publie; de quelque orgueil qu'on se gonfle, je vois des erreurs avec des.
Page 40 - N'est-il pas plaisant que ce soit chez le plus grave de tous les peuples que nous ayons trouvé une gaieté irrésistible ? Cervantes a fait rire ses compatriotes ; après cela il était bien sûr de faire rire toutes les nations

Bibliographic information