Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books 1 - 10 of 52 on Quand tu cesseras d'être l'objet de nos sollicitudes, nous aurons cessé de vivre.....
" Quand tu cesseras d'être l'objet de nos sollicitudes, nous aurons cessé de vivre. Si tu savais combien de pleurs tes erreurs ont fait répandre à notre respectable mère, combien elles paraissent déplorables à tout ce qui pense et fait profession... "
Chateaubriand - Page 43
by Agénor Bardoux - 1893 - 239 pages
Full view - About this book

Œuvres complètes de M. le vicomte de Chateaubriand ...

François-René vicomte de Chateaubriand - French literature - 1826
...quand tu cesseras d'être l'ob» jet de nos sollicitudes, nous aurons cessé » de vivre. Si tu savais combien de pleurs tes » erreurs ont fait répandre à notre respectable » mère, combien elles paroissent déplorables à » tout ce qui pense et fait profession non» seulement de piété, mais...
Full view - About this book

Œuvres complètes, Volume 2

François-René vicomte de Chateaubriand - 1836
...sollici• tudes , nou» aurons cessé de vivre. Si tu tavoil combien de pleurs • tes erreurs ontjait répandre à notre respectable mère, combien elles...déplorables à tout ce qui pense et fait profession • non-seulement de piété, mais de raison; si tu le savois, peut-être « cela contribueroit-il...
Full view - About this book

Oeuvres complètes: Essais sur les révolutions. T. 2-3

François-René de Chateaubriand - 1836 - 315 pages
...de vivre. Si tu savois combien de pleurs • ta erreurs ont /ait repandre à notre respectable mire, combien elles « paraissent déplorables à tout ce qui pense et fait profession • uon-seulcmcnt de piété, mais de raison ; si tu le savois , peut-être • cela contribueroit-il...
Full view - About this book

Mémoires d'outre-tombe, Volume 2

François-René de Chateaubriand - Authors, French - 1849
...Quand tu « cesseras d'être l'objet de nos sollicitudes , nous aurons « cessé de vivre. Si tu savais combien de pleurs tes erreurs « ont fait répandre...paraissent déplorables à tout ce qui pense et fait profes« sion non-seulement de piété, mais de raison ; si tu le sa« vais, peut-être cela contribuerait-il...
Full view - About this book

Mémoires d'outre-tombe, Volume 10

François-René vicomte de Chateaubriand - France - 1849
...de nos sollicitudes, nous aurons cessé de « vivre. Si tu savais combien de pleurs tes er« reurs ont fait répandre à notre respectable « mère,...déplorables à « tout ce qui pense et fait profession non-seu« lement de piété, mais de raison ; si tu le sa« vais, peut-être cela contribuerait-il...
Full view - About this book

Mémoires d'outre-tombe, Volume 2

François-René de Chateaubriand
...cesseras d'être l'objet « de nos sollicitudes, nous aurons cessé de vivre. Si tu savais com« bien de pleurs tes erreurs ont fait répandre à notre...déplorables à tout ce qui pense et « fait profession non-seulement de piété, mais de raison ; si tu le sa« vais, peut-être cela contribuerait-il à...
Full view - About this book

Souvenirs de la Restauration

Alfred Nettement - France - 1858 - 458 pages
...Révolution avait abreuvé les dernières années de cette mère vénérée : « Si tu savais, disait-elle, combien de pleurs tes erreurs ont fait répandre à...combien elles paraissent déplorables à tout ce qui fait profession, non pas de piété, mais de raison, si tu le savais, peut-être cela contribueraitil...
Full view - About this book

La Tribune moderne en France et en Angleterre: ptie. M. de Chateaubriand. 2 ...

M. Villemain (Abel-François) - France - 1858
...poignante, par les reproches alfeetueux, qu'elle adressait à son frère : « Si tu « savais, disait-elle, combien de pleurs tes erreurs ont fait « répandre à notre respectable mère, combien elles pa« raissent déplorables à tout ce qui pense et fait profession, « non pas de piété, mais de...
Full view - About this book

M. de Chateaubriand: sa vie, ses écrits, son influence littéraire et ...

Abel-François Villemain - 1858 - 560 pages
...poignante, par les reproches affectueux, qu'elle adressait à son frère : « Si tu « savais, disait-elle, combien de pleurs tes erreurs ont fait « répandre à notre respectable mère, combien elles pa« raissentdéplorables à tout ce qui pense et fait profession, « non pas de piété, mais de raison...
Full view - About this book

La Tribune moderne: ptie. M. de Chateaubriand, sa vie, ses écrits, son ...

Villemain (M., Abel-François) - 1858
...poignante, par les reproches affectueux, qu'elle adressait à son frère : « Si tu « savais, disait-elle, combien de pleurs tes erreurs ont fait « répandre à notre respectable mère, combien elles pa« raissentdéplorables à tout ce qui pense et fait profession, « non pas de piété, mais de raison...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF