Notes iconographiques sur le Saint-Suaire de Besançon

Couverture
Dodivers et cie., 1884 - 42 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 14 - Ce plomb o représente un suaire étendu, supporté par deux personnages vêtus de chapes, et portant l'empreinte antérieure et postérieure du corps du Christ. Des deux côtés sont des contreforts ajourés, au bas un médaillon circulaire contenant un tombeau vide, sur lequel est plantée une croix qui supporte une couronne. A côté de ce tombeau deux écus, à gauche CHARNY (trois écussons posés deux et un [cf. p. 22, n.
Page 6 - Riant, de l'Institut, lui avait « écrit récemment que le Saint Suaire de Besançon était vraisemblablement enfoui dans une collection privée d'Angleterre, avec les procès-verbaux originaux de la convention qu'il y avait lui-même consultés ». BOIS SERRIER.
Page 17 - Le Tableau de la croix, représenté dans les cérémonies de la Sainte Messe, ensemble le Trésor de la dévotion aux souffrances de N.-SJ-C.; le tout enrichi de belles figures.
Page 18 - ... pour le populaire, aux moindres frais d'art et d'argent, la figure du Christ tirée en encre rougeâtre , sur laquelle on estampillait les Cinq Plaies au carmin ou au vermillon.
Page 12 - Saint-Suaire offerte comme cadeau de bienvenue à la Gouvernante; le prélat fut si content de ce travail qu'il le paya douze écus d'or (2). Douze ans plus tard, pour répondre au désir exprimé par le frère du cardinal de Granvelle, Frédéric Perrenot, baron de Renaix et seigneur de Champagney , le Chapitre autorisait Pierre d'Argent à reproduire une troisième fois le SaintSuaire (3).
Page 28 - Sous leurs pieds est un pavé en damier fleuronné ; derrière eux se profile une balustrade à hauteur d'appui et quatre colonnes à demi cachées par une draperie qui encadre toute la partie supérieure du tableau et s'attache à ses deux flancs ; sur la balustrade deux vases de fleurs, derrière l'archevêque deux choriaux portant des chandeliers avec ciorges allumés ; sur le premier plan à droite et à gauche deux vases à parfums avec fumées tourbillonnantes.
Page 21 - Les images, souvent remarquables, brodées sur soie par la patiente aiguille des religieuses franc-comtoises, ont laissé dans les familles et les collections de la province trop de traces pour n'être pas citées, sinon décrites, dans cette notice.
Page 7 - ... des calamités publiques par Besançon, Dole, Salins, Baume, Dijon et d'autres villes de (1) Voici les intéressantes délibérations capitulaires relatives à cette première mention du Saint-Suaire.
Page 13 - Saint-Suaire les objets de piété apportés par le populaire , provoquèrent l'attention du Chapitre ; on informa l'archevêque et l'on retint provisoirement les copies suspectes. Sur l'ordre de Ferdinand de Rye, une enquête est ouverte.
Page 9 - Franche-Comté; sa dévotion subsiste encore dans quelques familles, mais ses images, détruites insensiblement par ignorance plus que par indifférence , disparaissent avec les vieilles maisons et les vieilles races qui les gardaient pieusement.

Informations bibliographiques