De L'Oreille, anatomie normale et comparée, embryologie, developpement, physiologie, pathologie, hygiene

Front Cover
A. Delahaye et Lecrosnier, Libraires-editeurs, 1880 - 320 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 81 - L'observation, fondement de la médecine, est aussi la base de l'hygiène. L'hygiéniste est donc un médecin? Uescarles l'a dit: « Si l'espèce humaine peut être perfectionnée, c'est dans la médecine qu'il faut en chercher les moyens.
Page 280 - ... présent, cette amplification n'existe réellement que quand les sons résultent de vibrations transmises mécaniquement par des corps solides à l'appareil transmetteur. Les sons transmis par l'air sont sans doute beaucoup plus accentués qu'avec le système ordinaire, mais ils sont moins intenses que ceux qui leur donnent naissance; et en conséquence, on ne peut pas dire, dans ce cas, que le microphone agit par rapport aux sons comme le microscope le fait par rapport aux objets éclairés...
Page 279 - ... à l'oreille, à la station de réception, comme cela a lieu avec les téléphones ordinaires, y sont souvent reproduits avec une amplification notable. De là le nom de microphone, que M. Hughes a donné à ce système téléphonique; cependant, nous devons le dire dès à présent, cette amplification n'existe réellement que quand les sons résultent de vibrations transmises mécaniquement par des corps solides à l'appareil transmetteur. Les sons transmis par l'air sont sans doute beaucoup...
Page 89 - ... voyageur n'aura qu'à suivre l'usage local; ce n'est pas sans raison que l'Arabe porte le turban, qu'il fait la sieste et sort après le coucher du soleil. • mins. Comme il s'en étonnait, le gueux lui dit : « Et vous, n'allez-vous pas la face découverte? Eh bien, moi, je suis tout face ! » Le son. — Le son est la sensation éprouvée par l'oreille en présence du mouvement vibratoire des corps ; ce mouvement vibratoire est l'excitant spécial de l'organe de l'ouïe. Le son est indispensable...
Page 83 - I 127 141 152 155 135 153 150 135 117 ment. Cette catégorie offre trois divisions: 1° les sourds de naissance; 2° les sourds par blessure ou autre accident; 3° les surdités dues à une affection auriculaire quelconque. Si l'on joint à ce tableau le suivant, qui donne par année le chiffre des réformés au corps, c'est-à-dire après l'incorporation du jeune soldat, on trouve un total général de 9418 jeunes gens déclarés impropres au service militaire pour cause de surdité ou d'affection...
Page 88 - ... tableaux du ministère de la guerre ne laissent aucun doute à cet égard. Au sud, les cinq départements qui s'étendent du lac de Genève à la mer ; au centre, le Puy-de-Dôme ; à l'est, la Meurthe et le Bas-Rhin ; au sud-ouest, les Pyrénées-Orientales ; tels sont les points où l'endémiesévit davantage dans notre pays. Concluons que le froid est l'un des grands ennemis de l'oreille, et qu'on ne saurait trop se prémunir contre ses effets, par l'endurcissement dans les climats tempérés...
Page 100 - ... 848 Sur auxiliaires. 886 15 Total général. 58 d'où, total des sept années 310 NB — En quatre ans, les ajournés et les auxiliaires ont fourni un chiffre toujours croissant. Le sol n'a pas une moindre action sur l'évolution de l'organe auditif: il suffit pour s'en convaincre de regarderies tableauxcartes du livre de M. le professeur Morache, qui donnent au moyen de teintes graduées les proportions de ces nonvaleurs par département. On est frappé aussitôt du faible tribut payé par la...
Page 325 - ... je perfore le tympan, la pointe de l'instrument arrive dans la cavité auriculaire; quelques mouvements de la pointe d'avant en arrière, et de dedans en dehors, écrasent, labourent, détruisent la cochlée fragile ; on sent la résistance vaincue, et la crépitation des fragments osseux, ce qui annonce que l'opération a réussi. Le cobaye est aussitôt remis en liberté; il marche...
Page 108 - ... quelques mots seront à leur place ici. L'oreille apprend; elle est perfectible; l'étude perfectionne ses aptitudes, les grandit ou les fait naître. Ce n'est point du premier jour que Helmholtz est parvenu à distinguer le faible intervalle qui sépare deux battements de 132 à la seconde; c'est parle travail, par l'éducation. Dans le même ordre d'idées, si nous comparons la puissante harmonie moderne aux chants monotones et à la musique homophone des premiers âges de l'humanité, nous...
Page 325 - Chez cet animal en effet, le limaçon forme sur la face interne de la bulle (oreille moyenne), une grosse saillie cylindrique, bien isolée, couchée horizontalement sur la paroi inférieure de la cavité auriculaire. L'organe est ainsi limité et nettement séparé du reste de l'oreille labyrinthique, de plus il est facile à atteindre sur le vivant.

Bibliographic information