Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne

Front Cover
Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Clermont-Ferrand, 1888 - Auvergne (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 126 - Louis, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre, à tous présents et à venir, salut.
Page 237 - M. le Général de brigade commandant le département. M. le premier Président de la Cour de Riom. M. le Procureur-Général de la Cour de Riom. M. le Président du Tribunal civil de Clermont. M. le Président du Tribunal de commerce. M. le Recteur de l'Académie universitaire. M. le Directeur de l'Ecole de médecine. M. le Doyen de la Faculté des sciences. M. le Doyen de la Faculté des lettres. Membres titulaires MM.
Page 166 - Société d'histoire ecclésiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers (Romans).
Page 164 - Bulletin du Comité des travaux historiques et scientifiques. Section des sciences économiques et sociales, année 1884. Paris, imprimerie nationale, 1884. — Comité des travaux historiques et scientifiques.— Revue des travaux scientifiques, t. IV, n<
Page 67 - Maire donne lecture du procès-verbal de la séance précédente qui est adopté sans observation.
Page 233 - Chaque séance est ouverte par la lecture du procèsverbal de la séance précédente ; elle est faite par le Secrétaire ou le Secrétaire-adjoint, et à leur défaut par un membre résidant au choix du président.
Page 16 - Bulletin de la Société d'agriculture, industrie, sciences et arts de la Lozère.
Page 97 - Cardelan, de vous rendre devers luy pour cet effet, et estre content d'accepter l'honneur que la compagnie vous désire faire ; qui sera pour augmenter de plus en plus l'affection et bonne volonté que je vous porte, et vous donner occasion de persévérer en la dévotion...
Page 175 - ... la France des héritiers d'un sang qui lui est si cher! Mais dans ce jour, monsieur, la joie est trop étrangère à nos cœurs, et vous ne trouverez parmi nous que du respect, de la douleur et de la consternation. « Pourquoi faut-il que vos premiers regards soient frappés d'un si triste spectacle?
Page 179 - Vhrfehde lorrain, dans le Bulletin du Comité des travaux historiques et scientifiques, Section des sciences économiques et sociales, année 1892, p.

Bibliographic information