Complete course of French (by A. Sears).

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 30 - Cependant que* mon front, au Caucase pareil, Non content d'arrêter les rayons du soleil, Brave l'effort de la tempête.
Page 29 - Hé, bonjour, monsieur du Corbeau Que vous êtes joli! que vous me semblez beau! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois.
Page 86 - En ces lieux où mon bras le servit tant de fois, En ces lieux où son sang te parle par ma voix. Vois ces murs, vois ce temple envahi par tes maîtres ; Tout annonce le Dieu qu'ont vengé tes ancêtres. Tourne...
Page 88 - Pendant tout ce bel incident, Perrin Dandin4 arrive : ils le prennent pour juge. Perrin fort gravement ouvre l'huître, et la gruge, Nos deux messieurs le regardant. Ce repas fait, il dit d'un ton de président : « Tenez, la cour vous donne à chacun une écaille, Sans dépens, et qu'en paix chacun chez soi s'en aille.
Page 89 - J'aurai, le revendant, de l'argent bel et bon. Et qui m'empêchera de mettre en notre étable , Vu le prix dont il est, une vache et son veau. Que je verrai sauter au milieu du troupeau? Perrette là-dessus saute aussi , transportée : Le lait tombe ; adieu veau , vache , cochon , couvée. La dame de ces biens, quittant d'un œil marri Sa fortune ainsi répandue Va s'excuser à son mari , En grand danger d'être battue.
Page 76 - Il déploie un ample mouchoir, et se mouche avec grand bruit; il crache fort loin. et il éternue fort haut. Il dort le jour, il dort la nuit, et profondément; il ronfle en compagnie. Il occupe à table et à la promenade plus de place qu'un autre; il tient le milieu en se promenant avec ses égaux; il s'arrête, et l'on s'arrête; il continue de marcher, et l'on marche; tous se règlent sur lui.
Page 86 - Ma fille, tendre objet de mes dernières peines, Songe au moins, songe au sang qui coule dans tes veines; C'est le sang de vingt rois, tous chrétiens comme moi; C'est le sang des héros, défenseurs de ma loi; C'est le sang des martyrs.
Page 79 - Quand il fut à l'échelle , il monte, son couteau dans les dents , et venu à la hauteur du lit, ce pauvre jeune homme étendu offrant sa gorge découverte , d'une main il prend son couteau, et de l'autre Ah! cousine Il saisit un jambon qui pendait au plancher, en coupe une tranche, et se retire comme il était venu. La porte se referme , la lampe s'en va, et je reste seul à mes réflexions..
Page 26 - ... de plaisir et d'ivresse, quel est son amour effréné pour ces antiques combats. Le signal se donne, la barrière s'ouvre, le taureau s'élance au milieu du cirque ; mais au bruit de mille fanfares, aux cris, à la vue des spectateurs il s'arrête inquiet et troublé : ses naseaux fument ; ses regards brûlants errent sur les amphithéâtres: il semble également en proie à la surprise, à la fureur. Tout...
Page 26 - Tout à coup il se précipite sur un cavalier qui le blesse et fuit rapidement à l'autre bout: le taureau s'irrite, le poursuit de près, frappe à coups redoublés la terre, et fond sur le voile éclatant que lui présente un combattant à pied.

Bibliographic information