Collection des mémoires relatifs à l̓histoire de France...

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 49 - Sire, ces messieurs qui vous ayment plus «que leur vie, m'ont prié de vous dire, qu'ils « ont appris des meilleurs ci pleines, et de vous « plus souvent que de nul autre, qu'il n'ya point « d'entreprise plus imprudente et moins utile à « un homme de guerre , que d'attaquer estant « foible à la teste d'une armée.
Page 414 - ... que vous m'avez souvent données, d'avoir le vouloir et le pouvoir de me bien servir en cette charge, et m'a remis en mémoire ce que vous me...
Page 416 - Mes chemises sont toutes déchirées, mes pourpoints troués au coude, ma marmite est souvent renversée, et depuis deux jours je dîne...
Page 300 - M. d'O, pour donner ordre à luy faire payer sa garnison, fournir quelque argent pour les fortifications de sa place , et pour y mettre des armes, outils et munitions de guerre et de bouche , ce que vous fistes avec grande instance , voire mesme jusqu'à luy protester que si la place venoit à estre prise on luy en imputeroit la...
Page 416 - Or ay-je, comme je vous ay desja dit, jetté les yeux sur vous pour m'en servir en cette charge, ne doutant nullement que si vous me voulez donner vostre f'oy et vostre parole, car je...
Page 416 - ... qui est tel , que je suis fort proche des ennemis , et n'ay quasi pas un cheval sur lequel je puisse combattre , ny un harnois complect que je puisse endosser , mes chemises sont toutes...
Page 36 - armée capable de l'un et de l'autre, et n'estime pas « que vous en puissiez de long-temps rassembler une « telle ; et ya plusieurs raisons qui font croire que « ceux qui tant obstinement vous attachent à ce fort, « n'ont pas envie que la place soit prise, ny que vous « veniez au dessus de vos affaires tant que vous serez « de la religion; voire il y en a qui n'en font point « la petite bouche, et qui ont esté si audacieux que « de me le dire. « Je croy bien tout ce que vous me dittes,...
Page 123 - ... propres pour medeciner plusieurs maladies « desquelles vostre Estat est travaillé, et purger «les mauvaises humeurs des esprits qui sont « cause de ces agitations , rendus de telle nature « que les moindres propositions sont par eux re«duittes aux impossibilitez , lesquelles je vou«drois bien estre capable de surmonter, en les « espluchant si particulierement que l'execution « d'icelles se trouvast vuide et garantie de tous « inconveniens. Mais plusieurs experiences et « les propres...
Page 27 - Roiien , ceux de Caen et autres villes de Normandie tenans le party du Roy , fournirent argent . vivres et munitions. La Reine envoya d'Angleterre quatre mille Anglois , dont estoit general un nommé Roger Willemes, et de plus y envoya , au temps du siege , le comte d'Essex , lors son mieux aymé , avec quelque infanterie et bonne trouppe de noblesse angloise : les estats des Provinces Unies , outre les deux regimens qu'ils entretenoient d'ordinaire au Roy, luy envoyerent...
Page 240 - ... qu'à cause de vostre profession vous ne pouviez estre tenu pour suspect. Vous parlastes aussi à M. d'O , touchant l'archevesque de Glasco ; mais vous et luy , n'ayans jamais esté long-temps fort bien ensemble , soit à cause de vostre religion , ou de ce que l'on disoit de monsieur vostre second frere...

Bibliographic information