Mémoires authentiques de Jacques Nompar de Caumont, duc de la Force, maréchal de France, et de ses deux fils, les marquis de Montpouillan et de Castelnaut, suivis de documents curieux et de correspondances inédites de Jeanne d'Albret, Henri III ... et autres peronages marquants depuis la Saint-Barthélemy jusqu'à la Fronde: pour faire suite à toutes les collections de mémoires sur l'histoire de France, Volume 3

Front Cover
Charpentier, 1843 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 442 - Rome, pour l'obtention des bulles et provisions apostoliques de ladite abbaye, et cependant pour assurance de sa volonté, le présent brevet, qu'elle a signé de sa main, et fait contresigner par moy ministre secrétaire d'Etat et de ses commandements et finances.
Page 262 - ... capitaines, chefs et conducteurs de nos gens de guerre, tant de cheval que de pied, de quelque langue...
Page 181 - Corbie, ou le Roi ayant eu quelque dessein, dont il avoit donné la conduite au marquis de La Force, il avoit réussi si heureusement qu'il s'étoit logé à la porte de la ville, ayant pris les trois bras de rivière et la demi-lune que les ennemis avoient faite à cinquante pas de la muraille de la ville.
Page 342 - ... lorsqu'après avoir abattu la rébellion de la Rochelle et de toutes les villes qui lui adhéroient, rétabli la religion catholique en toutes les provinces de notre royaume, secouru par deux fois nos alliés en Italie et remporté des avantages qui nous mettent en état de ne devoir porter envie à nos prédécesseurs, quelques divisions domestiques , qui ont été méditées par...
Page 180 - C'est sur les forts que les ennemis ont faits sur les ponts de Corbie ; il y en a trois, mais il ya un gué où l'on peut passer et leur gagner le derrière ; examinez le tout et le faites reconnaître, et ajustez si bien toutes choses que l'exécution s'en ensuive. Ledit Marquis ne perd pas temps, il reconnoît les lieux et prépare si bien son fait qu'il exécute i«3«.
Page 178 - Je vous baille le commandement de mon armée, et le maréchal de la Force pour être auprès de vous, que je tiens le plus expérimenté et le plus capable de mon royaume, et le marquis de la Force, son fils, aussi. Ils m'ont toujours très bien servi. Je désire que vous croyiez à ses conseils et le laissiez conduire.
Page 384 - Crenau, ainsi qu'il se doit et est accoutumé, sur peine de désobéissance, et je vous fais cette lettre pour vous en donner avis et vous dire que vous ayez à tenir la main à l'exécution de ce qui est en cela de ma volonté.
Page 170 - Richelieu, qui gouvernoit tout. En effet, son retour fut si bien accueilli et avec un si grand applaudissement de tout le monde qu'il n'est pas croyable, jusqu'aux bourgeois de Paris. Il est certain que ce fut un temps bien favorable pour lui, car trois autres Généraux qui commandoientde...
Page 182 - Amiens, d'où, avec une merveilleuse diligence, il faisoit fournir toutes choses nécessaires, non-seulement les pains de munition , mais même l'avoine et fourrages qu'il faisoit venir par mer, et de tout le pays, les outils pour les travaux, les charpentiers avec tous les matériaux pour les huttes, jusqu'à mettre les corps de garde à cheval à couvert; la saison obligeoit à tout cela, aussi étoit-ce une haute entreprise, ayant l'ennemi si prés.
Page 343 - ... raisonnablement se promettre. Mais tout cela n'a pas empêché qu'ils ne l'aient fait sortir de la cour, estimant qu'une personne de sa naissance étant éloignée de nous au même temps que la Reine, notre...