Les Égarements du cœur et de l'esprit

Front Cover
Éditions du Boucher, 2002 - 180 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
Si vous êtes de ceux que l'amour égare, de ceux qui glissent voluptueusement dans le labyrinthe de la séduction & imaginent la conquête amoureuse comme une mise en scène, Crébillon fils régalera votre gourmandise...
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 4 - Le Roman, si méprisé des personnes sensées, et souvent avec justice, serait peut-être celui de tous les genres qu'on pourrait rendre le plus utile, s'il était bien manié, si, au lieu de le remplir de situations ténébreuses et forcées, de Héros dont les caractères et les aventures sont toujours hors du vraisemblable, on le rendait, comme la Comédie, le tableau de la vie humaine, et qu'on y censurât les vices et les ridicules.
Page 23 - Une jolie femme dépend bien moins d'elle-même que des circonstances ; et par malheur il s'en trouve tant, de si peu prévues, de si pressantes qu'il n'ya point à s'étonner si, après plusieurs aventures, elle n'a connu ni l'amour, ni son cœur. Est-elle parvenue à cet âge où ses charmes commencent à décroître...
Page 152 - Ce que vous venez de dire est parfaitement beau quant à la morale, reprit-il ; mais le monde et elle ne s'accordent pas toujours, et vous éprouverez que le plus souvent on ne réussit dans l'un qu'aux dépens de l'autre. Il vaut mieux encore un coup, prendre les erreurs de son siècle, ou du moins s'y plier, que d'y montrer des vertus qui y paraîtraient étrangères, ou ne seraient pas du bon ton.
Page 144 - C'est une erreur de croire que l'on puisse conserver dans le monde cette innocence de mœurs que l'on a communément quand on y entre, et que l'on y puisse être toujours vertueux et toujours naturel, sans risquer sa réputation ou sa fortune. Le cœur et l'esprit sont forcés de s'y gâter, tout y est mode et affectation.
Page 180 - ... j'aurais sauvé mon cœur du désordre de mes sens, et par ces distinctions délicates que l'on pourrait appeler le quiétisme de l'amour, je me serais livré à tous les charmes de l'occasion, sans pouvoir courir le risque d'être infidèle.
Page 180 - Dérobé aux plaisirs par les remords, arraché aux remords par les plaisirs, je ne pouvais pas être sûr un moment de moi-même. Je l'avouerai même à ma honte, quelquefois je me justifiais mon procédé, et je ne concevais point comment j'avais pu manquer à Hortense, puisqu'elle ne m'aimait pas, que je ne lui avais rien promis... Je persuadais assez facilement à mon esprit que ce raisonnement était juste, mais je ne pouvais pas de mémo tromper mon cœur.
Page 30 - Plein de trouble, je retournai chez moi et d'autant plus persuadé que j'étais vivement amoureux que cette passion naissait dans mon cœur par un de ces coups de surprise qui caractérisent dans les romans les grandes aventures.
Page 27 - J'étais de si mauvaise humeur en arrivant à l'Opéra, où d'ailleurs je trouvai assez peu de monde, que, pour n'être pas distrait de la rêverie dans laquelle j'étais plongé, je me fis ouvrir une loge, plutôt que de me mettre dans les balcons où je n'aurais pas été si tranquille. J'attendais sans impatience et sans désirs que le spectacle commençât. Tout entier à Madame de...
Page 146 - Je suppose d'abord, et avec assez de raison, ce me semble, qu'un homme de notre rang, et de votre âge, ne doit avoir pour objet que de rendre son nom célèbre.
Page 150 - Combien de pénétration ne faut-il pas avoir 149 pour saisir le caractère d'une femme que vous voulez attaquer, ou (ce qui est infiniment plus flatteur, et ne laisse pas d'arriver quelquefois) que vous voulez réduire à vous parler la première ! De quelle justesse ne faut-il pas être doué, pour ne pas se tromper à la sorte de ridicule que vous devez exposer à ses yeux, pour la rendre plus promptement sensible! De quelle finesse n'avez-vous pas besoin pour conduire tout à la fois plusieurs...

Bibliographic information