Mélanges de littérature, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 239 - Vive donc notre vieil ami Corneille ! Pardonnonslui de méchants vers en faveur des divines et sublimes beautés qui nous transportent : ce sont des traits de maître qui sont inimitables. Despréaux en dit encore plus que moi; et, en un mot, c'est le bon goût, tenezvous-y.
Page 239 - ... c'est un rapport de la musique, des vers, des chants, des personnes , si parfait et si complet, qu'on n'y souhaite rien ; les filles qui font des rois et des personnages sont faites exprès: on est attentif , et on n'a point d'autre peine que celle de voir finir une si aimable...
Page 23 - J'ai quelquefois aimé : je n'aurais pas alors. Contre le Louvre et ses trésors. Contre le firmament et sa voûte céleste. Changé les bois, changé les lieux Honorés par les pas, éclairés par les yeux De l'aimable et jeune bergère Pour qui.
Page 235 - ... qui s'y succèdent; qui saisit tous les ridicules, recueille toutes les médisances ; qui conte avec la même vivacité une sottise plaisante et la mort d'un grand homme, le succès d'un sermon et le gain d'une bataille. Mais comment peut-on donner le nom de caillette à une femme du meilleur ton, très-instruite, pleine d'esprit, de grâces, de gaieté et d'imagination, admirée et recherchée des hommes les plus distingués du siècle de Louis XIV?
Page 250 - Racine a bien de l'esprit ». Je lui dis : « Sire, il en a beaucoup, mais, en vérité, ces jeunes personnes en ont beaucoup aussi, elles entrent dans le sujet comme si elles n'avaient jamais fait autre chose ». Il me dit :
Page 231 - C'est une conversation par écrit : aussi le ton des lettres ne doit différer de celui de la conversation ordinaire que par un peu plus de choix dans les objets et de correction dans le style. La rapidité de la parole fait passer une...
Page 238 - Il est vrai qu'elle a écrit qu'on se dégoûteroit de Racine comme du café , et en cela elle a fait une double méprise ; mais il ne faut pas toujours attribuer à un défaut de goût une faute de goût. Les gens d'esprit se trompent tous les jours dans les jugemens qu'ils portent de leurs contemporains : c'est que ce n'est pas le goût seul qui juge; les préventions personnelles , les affections , les rivalités , l'opinion publique , séduisent et égarent les meilleurs esprits. Madame de Sévigné...
Page 405 - Pour chasser ce nuage, et voir avec clarté Que l'homme n'est point fait pour la méchanceté, Consultez, écoutez pour juges, pour oracles, Les hommes rassemblés; voyez à nos spectacles, Quand on peint quelque trait de candeur, de bonté, Où brille en tout son jour la tendre humanité, Tous les cœurs sont remplis d'une volupté pure, Et c'est là qu'on entend le cri de la nature.
Page 242 - Madame de Brissac avait aujourd'hui la colique ; elle était au lit , belle et coiffée à coiffer tout le monde : je voudrais que vous eussiez vu l'usage qu'elle faisait de ses douleurs , et de ses yeux , et des cris , et des bras , et des mains qui traînaient sur sa couverture , et les situations , et la compassion qu'elle voulait qu'on eût : chamarrée de tendresse et d'admiration...
Page 250 - Racine a bien de l'esprit. » Je lui dis : « Sire , il en a beaucoup ; mais , en vérité , ces jeunes personnes « en ont beaucoup aussi : elles entrent dans le sujet , comme si elles « n'avaient jamais fait autre chose.

Bibliographic information