Collection universelle des mémoires particuliers relatifs à l'histoire de France, Volume 60

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 222 - Lorrains et autres estrangers ausquels il s'est obligé, tant pour la levée de gens de guerre que pour le service qu'ils ont fait durant le temps qu'ils ont demeuré en son party, nous promettons de l'acquitter et descharger de toutes les sommes...
Page 283 - ruinée, mais presque perdue pour les François. Par grace divine, « par les prieres , par les bons conseils de mes serviteurs , qui ne font • profession des armes ; par l'épée de ma brave et généreuse noblesse . (de laquelle je ne distingue...
Page 152 - Gonzague, que nous avons dit avoir promis d'aller en la guerre de Hongrie comme prince de l'Empire, avec quinze cents chevaux, ayant esté à Prague voir l'Empereur, arriva à Vienne le 3 septembre avec ceux de sa maison seulement, car sa cavalerie estoit passée quelques jours auparavant en l'armée à Gran. Il y fut receu fort royalement par le gouverneur. Après qu'il eut donné ordre à ce qui luy estoit besoin pour se rendre en l'armée, et receu le...
Page 100 - ... mille hommes de pied, par le consentement du roy d'Espagne. Tandis que son lieutenant le comte de Svartzembourg conduisoit ses troupes à petites journées , il arriva avec dix-huict chevaux à la cour de l'Empereur, qui estoit à Prague, le 17 mars, où il fut receu avec beaucoup d'allegresse, pour ce que l'on n'y manquoit pas tant de gens de guerre que l'on avoit faute d'un homme de commandement. L'Empereur, outre la dignité de lieutenant de son frere, le crea prince de l'Empire. Après les...
Page 426 - Ces trois dernières troupes estoient accompagnées et armées à la forme de la première, et à chacune sa guide pour lui faire tenir le droict chemin du lieu de l'exécution. Le capitaine Bymart eut la charge de faire jouer un pétard à la faulse porte dudict fort qui regarde à Grenoble , et le capitaine Sage un autre à la porte principale qui est posée vers Montmelian.
Page 350 - ... à la veue du gros de l'armée du duc, puis enfila après Salines, lequel une petite heure après il rencontra au dessous de La Frette. La Baume avoit dressé ses troupes en ceste sorte : Ses avant-coureurs estoient conduits par le sieur de Sainct Just, nepveu de M.
Page 16 - Et lors, comme ravy de ce que je consideroy, le désir de l'ouir qui me portoit d'ordinaire près de luy, de la bouche duquel il ne sortoit desjà plus des paroles humaines, mais des oracles, m'en fit approcher, et voicy ce qu'il me dict : « II est vray qu'au commencement de mon mal je me suis moy mesme esmeu à pitié.
Page 27 - Lyon le rechercher d'une trefve generale et surceance d'armes, en attendant que l'on traictast de la paix. Le Roy, qui voyoit bien que l'on ne luy demandoit ceste trefve que pour le besoin que l'on en avoit , jugea qu'il estoit meilleur de retenir en France par ce moyen là ceux qui luy avoient faict la guerre, que non pas, après...
Page 215 - Maignelay, advenue contre la volonté et au grand regret de nostredit cousin, ainsi qu'il a déclaré; et demeurera ledit fait pour ce regard aboly , sans qu'il leur soit besoin obtenir autres lettres ni...
Page 42 - ... François et contre le prince Maurice et les Estats. Le Roy voyant que le comte de Fuentes, après qu'il eut pris Cambray, avoit envoyé refraischir son armée en divers endroits du Pays-Bas, et qu'il avoit si bien munitionnéles places qu'il avoit conquestées cest esté, qu'il ny avoit point d'aparence de les attaquer en hyver, n'y ayant plus au deçà de la riviere de Somme que La Fere qui tenoit pour l'Espagnol, Sa Majesté resolut de l'assieger, et fit loger son armée aux environs. Estant...

Bibliographic information