L'épée et la plume: Amérindiens et soldats des troupes de la marine en Louisiane et au Pays d'en haut (1683-1763)

Front Cover
Presses Université Laval, 2006 - Canada - 345 pages
0 Reviews
Pendant quatre-vingts ans, les hommes des troupes de la Marine ont occupé les forts érigés par la France en Amérique du Nord. Vivant à proximité des villages amérindiens, les militaires français, malgré leurs préjugés initiaux, ont peu à peu tissé de nombreux liens avec les autochtones pour finalement former une communauté mixte : la société des forts. Au sein de cette société, soldats français et Amérindiens ont échangé objets, nourriture et pratiques culinaires et semblent avoir été solidaires.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Remerciements
9
Les Ambitions métropolitaines
27
Soldats français et Amérindiens
38
La construction des forts
63
Centre et périphérie
73
Le rôle des forts
83
La politique de peuplement
89
Barbarie et civilisation
101
La réciproque européenne le baptême
184
Mariages mixtes et métissages
193
Le métissage
202
Une société centrée sur la traite
211
La traite et son rôle dans la vie quotidienne
221
Chefs européens et commandants amérindiens?
239
Le rôle des guerriers amérindiens
246
La cohésion sociale
263

Regards croisés
111
Guerre et paix
131
La diplomatie française en Amérique du Nord
140
La Petite guerre ou la guerre à la Sauvage
150
Les Liens de parenté les différentes formes dadoption
169
Le rôle du tatouage dans les relations francoamérindiennes
177
Les tensions intracommunautaires
273
Conclusion
283
Sources et bibliographie
291
Index
337
Copyright

Common terms and phrases

Popular passages

Page 299 - De l'Amérique et des Américains, ou Observations curieuses du philosophe la Douceur, qui a parcouru cet hémisphère pendant la dernière guerre, en faisant le noble métier de tuer les hommes sans les manger (attribué, selon Quérard, à Dom Pernetty et à Bonneville).

References to this book

Bibliographic information