Essais de Michel de Montaigne

Front Cover
Firmin Didot frères, 1848 - 648 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

devers luy attendu quil estoit le plus grand et vient de se rendre par doulce et favorable com
41
PAILOPOEMEN De quoi loué par Plutarque 50 Sa con Platon Beau précepte quil allègue souvent dans ses écrits
42
est attendri par un rôle feint quil joue lui
55
Philosopher Ce que cest 27 et suiv Éloge de ses lois sur léducation de la jeunesse 72
56
Bains Les anciens en usaient tous les jours avant le re lorsque les Goths ravageaient la Grèce
61
CANNIBALES Ou sauvages de lAmérique Voy AMÉRIQUE
63
non seulement asseuree mais rogue et altiere qualité tousiours nuisible tousiours folle
71
GROUCHY Nicolas
77
CHAPITRE II
79
Espérance Jusquoù doit nous accompagner 176
83
XANTHIENS Ne purent être détournés de courir volon ZÉNOBIE Rare exemple de continence conjugale
93
JACOB Complaisance de ses femmes
101
MONTCONTOUR bataille de
102
GUESCLIN Bertrand du connétable de France Hon quil trouvait dincommode dans la royauté 135
103
ÆSCHYLUS Sa mort 29 ALEXANDRE tyran de Phères Pourquoi ne voulait
104
BATHORY Étienne roi de Pologne Loué par Montaigne au choix quils font des héritiers de leurs biens ibid
107
ni lancer un dard que lail de son ennemi ne puisse voir partir Lamoral comte dEgmond décapités le 4 juin 1568 J V L
121
JEAN II roi de Portugal
122
ARCHILÉONIDE mère de Brasidas Pourquoi rejette léloge mes et concubines parées de leurs plus riches joyaux
131
AMÉRICAINS Ce fut leur candeur et leur vertu qui les livra de son style 181
136
GUISE le duc de Sa clémence envers un gentilhomme Hirondelles Employées à porter des nouvelles 351
139
Cheval Chevaux destriers pourquoi ainsi nommés
145
chartes se gorger dune bale de dez pour avoir
146
ARISTARCHUS Ce quil disait pour se jouer de la présomp se servaient à la guerre
148
TAUREA JUBELLIUS Sa mort généreuse 179 que Diogène
154
CARAFFE Antoine cardinal Son maitredhôtel
155
Turcs Comment se nourrissent dans leurs armées 148 Veuve Qui se trouve grosse sans savoir à quelle occasion
159
disent les amoureux qui veulent representer
161
Rossignols Instruisent leurs petits à chanter 232 233 moitié de sa vie de la gloire acquise en sa jeunesse
165
Singes dune grandeur extraordinaire quAlexandre ren fondé
168
AGÉSILAUS Ce quil était davis dapprendre aux enfants ALLEMANDS Quoique ivres sont malaisés à vaincre
170
me semble la plus naturelle et equitable quand
174
sang et lurine des chevaux dont on sest abreuvé dans CLÉOMÈNES III Attend la dernière extrémité pour se dop
176
ARISTIPPE Sa réponse à celui qui lui disait quil devait se jettent dans un bucher ardent avec leurs femmes
179
donnee en mer de leurs forces parce quaprez et de goust selon les loix de la chair vifve à
181
Ruses de guerre Condamnées chez les anciens 10 Au Accusé devant le peuple dedaigne fièrement de se jus
183
Cest
188
Ariston Comment il définit la rhétorique 154 Son opi caur 66 Qui se sont privés des plaisirs de lamour pour
194
MONTFORT Jean V comte de duc de Bretagne 110 Nations Sil y en a qui dorment et veillent six mois
197
BAYARD Sa fermeté sur le point de rendre lesprit 7 Quel position de nos biens
199
CASSIUS SEVERUS Parlait mieux sans être préparé 17
200
Rutilius Publius 359 faisait manger ses soldats
203
JEAN SECOND poëte latin moderne Ce que Montaigne LABIÉNUS Ses écrits les premiers qui aient été condam
204
JOINVILLE le sire de
210
Martial Ce que Montaigne pensait de ses épigrammes 206 MÉTELLUS Ses belles paroles sur les difficultés qui doivent
211
CATENA Supplice de ce brigand italien
216
Mort En quel sens elle nous acquitte de toutes nos obli doit faire nécessairement 581
217
négliger pour les siens CICÉRON Tuscul quæst I 45
218
LÉON hébreu rabbin 454 Vive peinture quil a faite des amours de Vénus el
219
sa plaie furieuse elle veut mordre le trait qui la déchire et édit de 1547 fol 62 A D
220
CHAPITRE VIII
223
SOCRATE Ce que cétait que son Démon 19 Comment il res la plupart des contes quon en fait 539 Il est porté
229
PSAMMÉNITUS roi dÉgypte Pris par Cambyses comment la propriété darrêter les navires
230
TÉRÈS roi de Thrace Sa passion pour la guerre 126 TRAPEZONCE cestàdire George de Trébizonde dialec
232
Armes Mauvaise coutume de ne les prendre que sur le hardis juges 166 Libéral de dons était avare de récom
238
Lettres Si la connaissance des lettres est dune absolue LYCURGUE Pourquoi il défendait aux Lacédémoniens
246
Orgueil Ses funestes effets
251
I 12
253
CRATÈS Sa réponse à celui qui lui demandait jusques à nature de Dieu
261
Politiques Comment ils amusent le peuple dans le temps naturels 274 En recevant des principes sans examen
275
Crocodile Quel secours il reçoit du roitelet et quels égards DICÆARCHUS Ce quil pensait de notre âme
276
Liberté En quoi consiste la véritable 33 MACHIAVEL jugement sur
338
ARRIA femme de Cécina Pætus Se poignarde ellemême Auteurs Ne doivent écrire sur chaque sujet que ce quils
339
BEMBO le cardinal 454 cellentes qualités
340
Disputes mal conduites Mauvais effets quelles produi gentilshommes français 1
341
FROISSARD Historien plus recommandable par sa candeur GOURNAY LE JARS Marie de fille dalliance de Mon
342
Esprits simples Propres à devenir bons chrétiens 158 leurs maris 364 Femmes emportées comment devien
348
Sage En quoi il diffère du fou par rapport aux passions leurs chevaux 148 Par combien de meurtres ils hono
350
AMÉRIQUE Quel compliment certains peuples dAmérique ANDRODUS Par quelle aventure il échappa à la mort quil
354
sart vol I chap 289 pag 368 et 369 C
359
Caton lancien ou le censeur Sa parcimonie 156
361
Vengeance Celle qui nous porte jusquà tuer notre en dinaire 164 Quelle étude convient à la vieillesse
362
Gymnosophistes Se brûlaient volontairement après un Historiens Combien il importe quun historien connaisse
364
Journal Tenu par le père de Montaigne des choses les chirer leventre par un renardeau quil avait volé
372
CHRÉTIENS Pourquoi ne doivent point autoriser leur
382
véritable est celle que peuvent avouer la bonne foi et lhonneur J V L
383
ESSÉNIENS Comment ils se maintenaient sans lusage des mal incurable lencourage à la mort et meurt avec lui
384
Vertu Comment la volupté en est le but et le fruit 27 Platon le défendait aux enfants 172 Restrictions requises
387
ne layme ny lestime quoy que le monde
389
Paris Ce que pense Montaigne de cette ville 159 507
393
Punitions A quelles fins elles doivent être infligées 479 Repentance des hommes Pleine de corruption pour lordi
396
Jugement Est un outil à tous sujets et se mele partout LAHONTAN vallée de en Gascogne
402
Lits Comment les femmes sy couchaient chez les Ro pour faire périr son frère
412
POMPÉE Pardonne à toute une ville en considération de quer à sa promesse
414
ce quon en peut conclure selon Montaigne
415
Dissimulation Inconvénients dont ce vice est accompagné les changer
418
PYRRHON Comment dépeint 255 et suiv Essaya vainement selon Montaigne ibid Du repentir causé uniquement
421
sincérité qui doit laccompagner
426
propre aux amitiés communes 634 Quelle était la 515 Raisons qui auraient pu détourner Montaigne
427
Avec
432
CHRYSIPPE Combien il aimait à charger ses livres de ci ils avaient été attendris par leur rôle
434
fortune maitresse des événements destine lempire ENNIUS 4 MARTIN DU BELLAY liv I fol 59 GUICCIARDIN liv XIV
436
et à une vie malheureuse ibid Mort désirée pour les premiers à soutenir le mouvement de la terre 292
440
État Rien nest plus dangereux pour un État quun grand suiv Si ces lois ont rendu les femmes plus retenues
446
XÉNOPHANES Le seul philosophe théiste qui ait rejeté toute loi naturelle 261 Comment il définissait la nature
456
Loi trèssage concernant les rois trépassés 5 Lois de notre âme 247 De diverses maladies contrefailes et
457
PARMÉNIDES Ce quil prenait pour Dieu 261 Son opi PÉRIANDER tyran de Corinthe Jusquoù il porta lamour
458
Ce quil dit de sa bibliothèque et de sa situation navoir point denfants qui pussent porter son nom 522
462
EUDAMIDAS de Corinthe Son testament singulier 85 86 des femmes 460 A quel âge les femmes doivent changer
466
cette agitation
468
Cerfs Attelés à un coche
469
MÉNANDER Sa réponse au reproche quon lui faisait de ne coutumes mours et croyances entre le nouveau monde
473
Parthes Presque toujours à cheval 146 Description de vrages du Pérou
476
FAVORINUS Pourquoi il se laisse vaincre dans une dispute Foix Gaston de à la bataille de Ravenne 143
479
AWESTRIS femme de Xerxès Inhumainement pieuse 264 ANTISTHÈNES Sa réponse à ceux qui lui reprochaient
481
Hasard Pourquoi il peut tant sur nous 168 Il a beau cun est satisfait du lieu de sa naissance 46 Ce
486
Rang Combien le rang nous impose
487
LUCRÈCE poëte épicurien Sil peut être comparé à Vir lamitié est ranimée par labsence
508
152
517
JULIEN empereur Différentes peines quil infligea à de LANSSAC M de maire de Bordeaux
524
Ou Mucidan petite ville du Périgord dans le voisinage tise dautrui Cic de Offic III 17
531
chacun se mit aussitôt à pleurer et à se frapper la tèle 5 HÉRODOTE IV 94 J V L
538
Diversion Consoler par diversion de quelle utilité 429 ment contraires 157 Raisons opposées dun même
541
Récompenses Dans une autre vie sur quoi fondées 263 cier chargé de leur parler librement et de leur apprendre
564
Gaulois Ne pouvaient souffrir délre blessés par des flè faut se défier de lhabileté dun homme qui occupe
573
MONTAIGNE
588
A monsienr monsieur de Lansac
595
Divorce Si par linterdiction du divorce on a resserré par un moyen fondé sur le même principe ibid
626
CÉSAR excellent capitaine eut lambition de se faire con
628
HEGÉSIAS Pensait que le sage ne doit rien faire que pour sur ceux de son espèce 100 Les bons ou mauvais
630
Cimetières Pourquoi ont été placés dans lintérieur des Connaissance des choses A quel usage doit être employée
642
Lheure des parlements dangereuse
648

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 210 - Les âmes réglées d'elles mesmes et bien nées, elles suyvent mesme train, et représentent, en leurs actions, mesme visage que les vertueuses; mais la vertu sonne je ne sçais quoy de plus grand et de plus actif que de se laisser par une heureuse complexion, doulcement et paisiblement conduire à la suitte de la raison.
Page 80 - ... les bornes et limites de la volonté de Dieu et de la puissance de nostre mère nature...
Page 347 - Ne me dédaigne pas, viens-t'en loger chez moi; Tu n'y seras pas sans emploi : J'aime le jeu, l'amour, les livres, la musique, La ville et la campagne, enfin tout ; il n'est rien Qui ne me soit souverain bien, Jusqu'au sombre plaisir d'un cœur mélancolique.
Page 417 - Regardez un peu comment s'en porte nostre expérience : il n'est personne, s'il s'escoute, qui ne descouvre en soy une forme sienne, une forme maistresse, qui luicte contre l'institution, et contre la tempeste des passions qui luy sont contraires.
Page 167 - Je n'ay rien à dire de moy entièrement, simplement et solidement, sans confusion et sans meslange, ny en un mot : Distinguo, est le plus universel membre de ma logique.
Page 109 - Dès ma première enfance, la poésie a eu cela, de me transpercer et transporter. Mais ce ressentiment « bien vif qui est naturellement en moy, a esté diversement manié par diversité de formes, non tant plus...
Page 478 - Le plus fructueux et naturel exercice de nostre esprit, c'est à mon gré la conférence. J'en trouve l'usage plus doux que d'aucune autre action de nostre vie...
Page 331 - Autrement, si je n'y suis alléché par quelque plaisir, et si j'ai autre guide que ma pure et libre volonté, je n'y vaux rien. Car j'en suis là que, sauf la santé et la vie. il n'est chose...
Page 76 - Le parler que j'ayme, c'est un parler simple et naïf, tel sur le papier qu'à la bouche ; un parler succulent et nerveux, court et serré, non tant délicat et peigné comme véhément et brusque : Haec demum sapiet dictio, quœ feriet, plustost difficile qu'ennuieux, esloingné d'affectation, desreglé, descousu et hardy ; chaque lopin y face son corps ; non pedantesque, non fratesque, non pleideresque, mais plustost soldatesque...
Page 306 - Qu'on loge un philosophe dans une cage de menus filets de fer clairsemez , qui soit suspendue au hault des tours Nostre Dame de Paris , il verra, par raison évidente, qu'il est impossible qu'il en tumbe , et si ne se sçauroit garder ( s'il n'a accoustumé le mestier des couvreurs) que la veue de cette haulteur extrême ne l'espovente et ne le transisse...

Bibliographic information