Apologie pour Hérodote: satire de la société au XVIe siècle, Volume 1

Front Cover
Isidore Liseux, 1879 - France - 431 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 91 - Un bon paysan vint prier l'un d'eux d'estre son advocat en un procès qu'il avoit en la cour de Parlement : ce qu'il accepta. Au bout de deux heures vient la partie adverse, qui estoit un homme riche : et le prie semblablement d'estre son advocat en une cause contre un certain paysan. Ce qu'il accepta aussi. Le jour que la cause se devoit...
Page 228 - II en faut voir a l'expérience, » dict l'autre. « Orsus, je me mettray à » courir le premier : courez après moy. » Et sur ceci commença à fuir tant qu'il peut. Alors le cordouannier de courir après, et de crier : « Arrestez le larron! » arrestez le larron ! » Mais l'autre, voyant que chacun sortoit des maisons, de peur qu'on ne mist la main sur luy, faisant bonne mine, et comme celuy qui ne faisoit ceci que pour son passetemps : « Que personne » (dit-il) « ne m'arreste, car il ya...
Page 403 - Cymbalum mundi (i), qui, nonobstant la peine qu'on prenoit à le garder (à cause qu'on le voyoit estre...
Page 128 - D'expier son forfait. On le lui fit bien voir. Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.
Page 65 - Janin (que le vulgaire prononce Genin), cela s'entend proprement d'un pitaut qui prend bien en patience que sa femme luy face porter les cornes ». (Apologie pour Hérodote par Henri Estienne, avec introduction et notes, par P.
Page 310 - Ici gist Sylvius, auquel onq en sa vie De donner rien gratis ne prit aucun' envie : Et ores qu'il est mort et tout rongé de vers, Encores ha despit qu'on lit gratis ces vers.
Page 307 - Je sçay bien qu'un matin vous m'envoyerez comme vous faites d'autres: mais par la... (un grand serment qu'il juroit) vous ne vivrez point huict jours après.
Page 13 - Romains, et que les habitants recevaient avec le, plus grand empressement les voyageurs d'Italie, de crainte de s'attirer 'la guerre, un Romain qui avait tué un chat fut assailli dans sa maison par la populace bravant la vengeance de Rome, et ne put être soustrait à la punition, bien que son action eût été involontaire, et que le roi eût envoyé des magistrats pour le sauver. Ce fait, nous...
Page 366 - M'ont fort appris à faire bonne mine; A un mot seul de Dieu ne deviser, A parler peu, et à poltronniser.
Page 218 - Mais ce gallant accoustra bien mieux sesdictes hostesses qu'il n'avoit fait ses hostes : car, au lieu qu'il ne leur avoit emporté que quelques habits , il emporta à ces dames leurs plus belles reliques , pour recongnoissance du plaisir. Toutesfois, le plus notable tour que joua ce subtil larron fut celuy qu'il commit en la prison où il...

Bibliographic information