Collection de manuscrits contenant lettres, mémoires, et autres documents historiques relatifs à la Nouvelle-France: 1492-1712

Front Cover
Jean Gervais Protais Blanchet, Faucher de Saint-Maurice
Impr. A. Coté et cie., 1883 - Canada
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 327 - Comme il importe au bien de mon service de diminuer autant qu'il se pourra le nombre des Iroquois, et que d'ailleurs ces sauvages, qui sont forts et robustes, serviront utilement sur mes galères, je veux que vous fassiez tout ce qui sera possible pour en faire un grand nombre prisonniers de guerre, et que vous les fassiez passer en France.
Page 106 - ... de semblable. Vous eussiez veu ces femmes enragées, crians, hurlans , leur appliquer des feux aux parties les plus sensibles et les plus vergogneuses, les piquer avec des aleines, les mordre à belles dents comme des furies et leur fendre la chair avec des couteaux. Bref ils exercèrent tout ce que la rage peut suggérer à une femme.
Page 49 - Louis, par la grâce de Dieu, roy de France et de Navarre, à nos amez et féaux conseillers les Gens...
Page 262 - Canada avant que de penser à d'autres terres, et c'est ce que vous devez avoir pour maxime à l'égard des nouvelles découvertes qui sont faites2.
Page 99 - II me sembloit, les voyant entrer dans la chambre de nostre capitaine, où j'estois pour lors, que je voyois ces masques qui courent en France à caresme prenant.
Page 8 - Les Basques et les Bretons sont, depuis plusieurs siècles, les seuls qui se soyent employez à- la pesche des Baleines et des Moluës, et il est fort remarquable que S. Cabot, descouvrant la coste du Labrador, y trouva le nom de Bacallos, qui signifie des Moluës, en langue de Basque.
Page 104 - Hebert qui s'est habituée auprès du Fort du vivant de son mary ; elle a une belle famille ; sa fille est icy mariée à un honneste françois.
Page 97 - L'hyver, tousjours grand en ces pays, l'a esté extremement cette année. Quelques jours auparavant, sçavoir est le 15 et 18 de may , estans encore esloignés des terres environ deux, cens lieues , nous avons rencontré deux glaces d'une énorme grandeur , flottantes dans la mer; elles estoient plus longues que nostre vaisseau et plus hautes que nos masts. Le soleil donnant dessus , elles ressembloient à des montagnes de crystal , et à peine aurois-je cru cela si je ne l'avois veu.
Page 373 - Il a este conclu et accordé, que du jour du présent Traité il y aura entre la nation Françoise et la nation Angloise, une ferme paix, union, concorde, et bonne correspondance, tant sur mer, que sur terre, dans l'Amérique Septentrionale et Méridionale, et dans les isles, colonies, forts, et villes, sans aucune distinction de lieux...
Page 228 - Testât des affaires de l'Europe que je vous ay expliquées au commencement de cette lettre, que l'intention de Sa Majesté n'est pas que vous fassiez de grands voyages en remontant le fleuve Saint-Laurent, ni mesme qu'à l'avenir les habitans s'estendent autant qu'ils l'ont fait par le passé...

Bibliographic information