Page images
PDF
[graphic]

frois au Germain, les Hoirs et ayans cause lont revetus pour touiours de la wo- sjoj* au Germain.*. pnete du dit ront ei de la due Maison de peace. Barriere et autres dependances "Tftu,1 a*.'tp"

*. r . • rr prjele du dit Pont.

qui y leront eriges lur ou pres d iceux, et aussi de toutes les montees ou abords du dit Pont, et de to.is les matenaux qui leront, de terns en terns, obtenus et pourvus pour l'eriger, construire, faire, entretenir et leparer. Pourvst, qu'apres 1'txpira- vr—rtmaom * tion de cinquante annees, a compter depuis lapassuion de cei Ade, tl sera et pourra M^"""^'^ eireloillbleaSaMijeste.ses Heritiers et Successors de rtprendre la possession et t"PCT"nf. propriete du dit Pont, Maison de Peage, Barriere et autres dep ndances, ainsi que *£$*£*£ 6(s aborda et montees a icclui, en payant au dit Jean Marie Langlois dit Germain, X£' l"U*TM ,a" ses Heritiers, Execuieurs, Curateurs ou Ayans cause, l'entiere et pieine valeur qu'il pouira avoir et valoirau terns de telle prise de posteffion, et lors et auffi-tot ^"i"8 '• ■)« que le ait ront lera enge et conitruit, et tait d une maniere propre et convenable rt «»"»»"« poor pour le pauage des voyageurs, beltiaux et voitures, cequi sera certiGe par deux ou ffe°";*J;^"M*" plus des luges de Paix, pour le district de Montreal, d'apres un examen d'lcelui «»i» ««»«■•■ "i

». .' .-.' n^ #r preudrepnur ponto

par irois experts, qui leront nomme» et alkrmentes par les dits Juges de Paix, et **• —t^rnTmu^. public dans la Gazette de Quebec, il sera loiGble au dit Jean Marie Langlois dit Germain, ses Hauliers, Executcurs, Curateurs et A.yans cause, de terns a autre, et

ceive, recover and take and for their own proper use and behoof, for Pontage, as or in the name of a Toll or Duty, before any passage over the said Bridge, shall be permitted, the several suras following, that is to (ay : for every Coach or oiher four-wheel Carriage, loaded or unloaded, with the Driver and four Persons, or TieToiu. 'e^s» drawn by two or more Horses, or oiher Beads of draught, one shilling and Ox

pence, currency ; for every Chaise, Calash, Chair, with two wheels or Oriole, or other iculi Carriage, loaded or unloaded, with the Driver and two Persons, or less, drawn by two Horses or other Beasts of draught, eight-pence, currency; and drawn by one Horse or orher Beasts of draught, six-pence, currency; for every Cart, Sled, or other such Carriage, loaded or unloaded, drawn by two Horses, Oxen or oiher Beasts of draught, w,ith the Driver, five-pence, currency; and if drawn by one Horse, or other Beast of draught, soar-pence, currency; for every Person on foot, one penny, currency; for every Horse, Mare, Mile, or other Beast of draught, laden or unladen, three-pence, cunency; for every Person on Horseback, fourpence, currency; for every Bull, Ox, Cow, and all other horned and neat Cattle, each one-penny half-penny, currency; for every Ho^, Goat, Sheep, Calf or Lamb,

[merged small][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

III. Provided always, and be it further enacted by the authority aforesaid, that no Person, Horse or Carriage employed in conveying a Mail or Letters under the authority of His Majesty's Post-Office, nor for the Horses, or Carriages, laden or not laden, and Drivers attending Officers and Soldiers of His Majesty's Forces, or of the Militia, whilst upon their march or on duty, nor the said Officers, Soldiers, or any of them, nor Carriages and Drivers or Guards sent with Prisoners of any description, shall be chargeable with any Toll or Rate whatsoever. Provided also, that it shall and may be lawful for the said Jean Marie Langlois, otherwise called Jen Marie Germain,hia heirs, executors, curators or assigns to dimnith the laid Tolls or any of them, and afterwards, if he or they shall fee fit again to augment ilu fame, or any of them, so as not to exceed in any case the rates herein-before authorised to be taken. Provided also, that the said Jean Marie Langlois, otherwise called'.?''*** Marie Germain, his heirs, executor*, curators or assigns shall affix or cause to be affixed^ in lome conspicuous place, at or near such Toil-Gate, a Table of the Rates payab e for passing over the said Bridge; and so often as such rates m.»y be diminished or augmented, he or they shall cause such alteration to be affixed, in manner aforesaid.

•- ,'1H'M*K'

TMi. retted i. IV. And be it further enacted by the authority aforesaid, that the said Tolls itaÆ^SET shall be, and the fame are hereby vested in the said Jean Marie Langlois, otherwise £*.. M"ta Gw- called jean Marie Germain, his heirs and assigns for ever. Provided, that if His

vnie.ni.M.je*, Majesty, shall in the manner herein-before mentioned, after the expiration of fifty £..%?.? ££ y«rs, from the passing of this Act, assume the possession and property of the said tnenMnwionofthe g Jj Toll-Hou se, Turnpike and conveniences, and the ascents and approaches

theieto

en tous les terns, de demander, exiger, recevoir et prendre à son propre usage et
profit, pour le Pontonage, fous le nom de péage ou droit, avant de permettre le
passage fur le dit Pont, les différentes sommes suivantes, c'est-à-dire, Pour chaque
caroffe ou autre voiture à quatre roues, chargé ou non chargé, avec un cocher et
quatre personnes ou moins, tiré par deux chevaux ou plus, ou autres bêles de
somme, unchelinet Gx Deniers courant; Pour chaque chaise, calèche, cabriolet à
deux roues, ou cariole ou autre voiture semblable, chargée ou non chargée, avec T»»*.
le cocher et deux personnes ou moins, tiréepar deux chevaux ou autres bêtes de
somme, huit Deniers courant, et tirée par un seul cheval ou autre bête de somme,
fix Deniers courant; Pour chaque charette, traîne ou autre voiture semblable,
chargée ou non chargée tirée par deux chevaux ou bœufs ou autres bêtes de
somme avec le cocher, cinq Deniers courant, et tirée par un cheval Ou autre bête de
somme, quatre Deniers courant. Pour chaque personne à pied, Un dénier courant.
Pour chaque cheval, jument, mule ou autre bête de somme, chargée ou non
chargée, Trois Deniers courant. Pojt chaque personne à cheval, quatre Deniers
courant. Pour chaque taureau, bœuf, vache et toute autre bête à corne, de qucl-
qu'espece qu'elle soit, un Denier et demi courant. Pour chaque cochon, chèvre,
mouton, veau,ou agneau à pied, Un demi Denier courant.

IIÏ. -Pourvu toujours, et qu'il soit de plus statué par l'autorité susdite, qu'aucune Ktemp««««r. personne, cheval ou voiture employé à transporter une Malle ou des Lettres, fous tli,"":ii*l'autorité du Bureau de la Poste de Sa Majesté, ni les chevaux ou voitures chargés ou non chargés avec leurs conducteurs, qui accompagnent des Officiers ou Soldats de Sa Majesté, ou de la Milice, fur leur marche ou en service, ni les dits Officiers ou soldats ou aucun d'eux, ni les voitures et conducteurs ou gardiens qui accompagnent des Prisonniers de toute description, ne seront sujets à aucun Taux quelconque. Pourvu aussi,qu'il sera loisible au dit Jean Marie Langlois dit Germain, ses Hoirs, pi'fSit^nMK Exécuteurs, Curateurs ou Ayans Cause, de diminuer les Taux susdits ou aucun *ea»nît«TMusmTM°« d'iceux, et ensuite s'ils le trouvent nécessaire, de les augmenter, de manière à ne pas '"iS"' Taw. d* excéder, en aucun cas, les Taux que cet Acte les autorise à exiger. Pourvu aufli, Si"u^ar"*?J,'. que ledit Jean Marie Langlois dit Germain, ses Hoirs, Exécuteurs, Curateurs ou ^•àcl'»'>""BMi Ayans cause, afficheront ou feront afficher, à quelqu'endroit visible a ou près de la Barrière, une Table des Taux payables pour passer fur le dit Pont, et aufli souvent que tels Taux seront diminués ou augmentés, il ou eux feront afficher tel changement de la même manière.

IV. Et qu'il soit de plus flatué par l'autorité susdite, que les dits péages seront, j«n M«ie u

comme ris (ont par le présent, accordés au dit Jean Marie Langlois dit Germain, ic.".e.««d?îw

ses hoirs et ayans cause à toujours, Pourvu que si Sa Majesté prend en la manière M*j«TMi"c,ïr„ï

ci-devant mentionnée, après l'expiration de cinquante années, à compter de la passa- t^n^lrltTfX

tiou de cet acte, la possession et propriété du du Pont, Maison de Péage, Barrière %£l££££

et autres dépendances, et des montés et abords à iceux, alors les dits Péages, du w^Sé.*"* **'

C C

[ocr errors]
[graphic]
[ocr errors]

V. And be it further enacted by the authority aforesaid, that if any person, shall >«»• ftircfbijrpa««i•£ forcibly pah through the said Turnpike, without paying the Toll or any part ih#re•»t wine Tain « 0f. or shall interrupt or disturb the laid Jean Marie Lanelois, otherwise called Iran

who thall obMrort , * . _ ■ i ■ i • rr* r Jr

the aim-j«n Marie Marte Germain, his heirs, executors, curators or aliens, or any perlon or ptrlons

J.uizloii, otherwise * 1 r t t_ •, i • i_r

e.n"maine7n buiid' employed by him, or them, for the building or repairing the laid Bridge, or making iii5t.'eBridge,&c. or repairing the way over the fame, or any road or avenue leading thereto, every

person so offending, in each of the cases aforesaid, shall for every such offence,forfeit

a sum not exceeding forty shilling, currency.

■ t.mH the VI. And be it further enacted by the authority aforesaid, that as soon as the laid n'o'ofbe"""^"'^ Bridge shall be passable and opened for the use of the public, no person or persons haift'fe^ue"bo*" shall erect or cause to be erected, any Bridge or Bridges, or works, or use any Ferry thcw.dBr.dse. &c. ^ ^g carriage of any persons, cattle or carriages whatloever, for hire, across the said River Yamajka, within half a league above the said Bridge, and below the said Bridge, as far as the line of the scigneury or parish of Saint Hyacintae, on the North side of the said River; and if any person or persons shall erect a Toil-Bridge or Toll-Bridges over the said River Yamajka, in the said limits, he or they shall pay to the said Jean Marie Langlois, otherwise calied Jean Merit Germain, his heirs, executors, curators and assigns, treble the Tolls hereby pent*;. imposed, for the persons, cattle and carriages, which (hall pass over such Bridge or

Bridges, and if any person or persons shall, at any time, for hire or gain, pass or convey any person or persons, cattle, or carriages, across the said River, within the limits aforesaid, such offender or offenders, shall for each carriage, person or animal Ib carried across forfeit and pay a sum not exceeding forty (hillings currency. Provided that nothing in this Act contained, (hall be construed to prevent the public from passing the said River Yamajka,n any of the Fords or in canoes, within the limits aforesaid, without gain or hire.

penalty n »«. VII. And be it further enacted by the authority aforesaid, that if any person ISVidse« Tou" ft»aN maliciously pull down, burn or destroy the said Bridge, or any part thereof, or *>»*• the Toll-House to be erected by virtue of this Act, every person so offending, on

being thereof lawfully convicted, (hall be deemed guilty of felony.

Jm0 Mar,-. L.n- VIII. And be it further enacted by the authority aforesaid, the said Jean Marit

clou, otherwise ral- '■, t r> ••«•»,«• . /- 1

G?tm"d reausred"e £fl«£/0M, otherwise called Jean Marie Germain, to entitle himself to the benefits and I'iEn tbt» w! '^vantages to him, by this Act granted, (hall and he it hereby required, to creel and

complete (cms de telie prise de possession, appartiendront a Sa Majeste, sea Heritors et S ;ccesseurs qui seront des lors substitues au lieu et place du dit Jean Marie Langlois dit Germain, fcs hoirs et ayans cause pour toutes et chacune des fins de cet Acte.

V. Et qu'il soit de plus statue par l'autorite susdite, que si quelque personne pdnami««(,,. i«

re r t I J". r» • » r I t l • J>- I • pereMBM qui paw

paffe forcementpar la dite Barrtere iana payer le peageou quelque partie d icelui, ou »•« iwn« P

interrompra ou troublera le dit Jean Marie Langloisdit Germain, set Heritiers, Exe- p».m •• i>«w,,,«

r_ r , v c r , . qui troublrro t 1«

cuteurs. Curateurs ou ayans cause, ou quelque perlonne ou peilonnes par lui ou JnJe»»M.ri.L...

i # « L» ■ * «J-Tk /•• . ii ■ P'0'* d" German,

par eux employees a batir ou reparer le dit ront, ou pour raire ou reparer le chemm dan.uwwMedudu fur icelui, ou quelque chemin ou avenue y conduisant, toute perlonne ainsi contrevenante encourra, dans chacun des cas lusdits, pour chaque telle offense, une amende qui n'excedera pas la somme de Quarante chelins, courant.

!■• Ills , ►■i'vt;3(?l/L :•

VI. Et qu'il (oit de plus statue par l'autorite susdite, qu'ausfitot que le dit Pont _ , sera palsableet ouvert pour luiage du public, des lorsaucune perlonne quelconque »«»» «■*« »r.k

. r ■ « • ■ *L, . r -.* . ^ l» (Induce d'uMc

ne pourra enaer ou raire eriger aucun ront ou Ponts, pratiquer ou raire pratiquer *<■■!-""•», ■»««

r - a *r- i r Ji r i_ «• • que le dl« pout arx»

aucune vote de paliage pour le tranlport d aucunes perlonnes, beiliaux ou ventures P«mi«v*. quelconques pour gages, a travers la dite Riviere; Yamalka a une demie lieue audessus du dit Pont, et au dessous du dit Pont, jusqu'a la ligne de la Seigneurie ou Paroisse Saint Hyacinthe au Nord de la dite Riviere; et si quelque perlonne ou personnes oanstruisent un Pont ou des Ponts de Peage fur la dite .Riviere Yamalka, et dans les dites limites, elle payera ou elles payeront au dit yean Marie Lauglois dit Germain, les Heritiers, Executeurs, Curateurs et ayans cause, trois fois la valeurdes Peages imposes par le present Acte pour les personnes, bestiaux et voitures qui palleront fur tel Pont ou Ponts, et si quelque personne ou personnes pastent en aucun terns que ce soit, ou transportent pour gages ou gain aucune personne ou personnes, bestiaux, voiture ou voitures a travers la dite Riviere dans les limites susdites, tel contrevenant ou contrevenans encourront et payefont pour chaque personne, voiture ou animal ainsi traverse, une somme n'exccdant pas Quarante chelins courant. Pourvsi que rien contenu en cet Acte ne lera cense piM"t*' s'etendre a priver le Public de passer la due Riviere Yamalka a gue, dans les limites susdites, ou en Canot fans lucre ou gage.

■ i.«

VII* Et qu'il soit de plus statue par l'autoriie susdite, que si quelque personne w.uiitceopti»i« abat, arrache, brule ou detruit malicieusement le dit Pont ou quelque partie d'ice- rontiwPo2i.ui»i" lui, ou la Mai (on de Peage qui sera erigee en vertu de cet Acte, toute personne **"' '' ainsi contrevenante, et en etant Iegalement convaincue. seta jugee coupable de Felonie.

VIII. Et qu'il soit de plus ftatu6 par l'autorite suldite, que le dit Jean Marie g^fd""''^"*, Langloii dit Germain, pour se donner le droit aux profits et avantages a lui accoraes ^ri^k'iv.'iiT.i parcel Acte, erigera et completera, et il est par le present requis d'eriger et com- v<*tm*'*"*•»».

plfiter C c a

« PreviousContinue »