Œuvres, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 494 - J'ai trop aimé la guerre; ne m'imitez pas en cela, non plus que dans les trop grandes dépenses que j'ai faites.
Page 462 - Instructions ; les voici : 1 . Ne manquez à aucun de vos devoirs , surtout envers Dieu. 2. Conservez-vous dans la pureté de votre éducation. 3. Faites honorer Dieu partout où vous aurez du pouvoir; procurez sa gloire; donnez-en l'exemple: c'est un des plus grands biens que les rois puissent faire. 4. Déclarez-vous , en toute occasion , pour la vertu contre le vice.
Page 338 - Celui qui a donné des rois aux hommes a voulu qu'on les respectât comme ses lieutenants, se réservant à lui seul le droit d'examiner leur conduite. Sa volonté est que quiconque est né sujet obéisse sans discernement; et cette loi...
Page 466 - N'oubliez pas Bedmar, qui a du mérite, et qui est capable de vous servir. « Ayez une entière créance, au duc. d'Harcourt; il est habile homme, et honnête homme, et ne vous donnera des conseils que par rapport à vous. « Tenez tous les Français dans l'ordre. « Traitez bien vos domestiques, mais ne leur donnez pas trop de familiarité, et encore moins de créance.
Page 26 - II est certain que cet assujettissement, qui met le souverain dans la nécessité de prendre la loi de ses peuples, est la dernière calamité où puisse tomber un homme de notre rang...
Page 463 - Essayez de remettre vos finances ; veillez aux Indes et à vos flottes ; pensez au commerce, vivez dans une grande union avec la France ; rien n'étant si bon pour nos deux puissances que cette union à laquelle rien ne pourra résister1. « Si vous êtes contraint de faire la guerre, mettez-vous à la tête de vos armées. « Songez à rétablir vos troupes partout, et commencez par celles de Flandre.
Page 122 - En second lieu, il est bon que vous appreniez que ces noms mystérieux de franchises et de libertés de l'Église, dont on prétendra peut-être vous éblouir, regardent également tous les fidèles, soit laïques, soit tonsurés, qui sont...
Page 121 - Vous devez donc premièrement être persuadé, que les rois sont seigneurs absolus, et ont naturellement la disposition pleine et libre de tous les biens qui sont possédés, aussi -bien par les gens d'église que par les séculiers , pour en user en tout temps comme de sages économes , c'est-à-dire suivant le besoin général de leur Etat.
Page 293 - Et néanmoins, s'il arrive que nous tombions malgré nous dans quelqu'un de ces égarements, il faut du moins, pour en diminuer la conséquence, observer deux précautions que j'ai toujours pratiquées et dont je me suis fort bien trouvé. La première, que le temps que nous donnons à notre amour ne soit jamais pris au préjudice de nos affaires, parce que notre premier objet doit toujours être la conservation de notre gloire et de notre autorité, lesquelles ne se peuvent absolument maintenir...
Page 95 - C'est pourquoi , bien loin de mépriser aucune de ces conditions ou d'en favoriser l'une aux dépens de l'autre, nous devons [être ' le père commun de toutes] prendre soin de les porter toutes, s'il se peut, à la perfection qui leur est convenable...

Bibliographic information