Monnaies féodales de France, Volume 2

Couverture
C. Rollin, 1860
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 120 - Le prince, debout et de face, dans un navire ; il est couronné, porte de la main droite une épée, et de la gauche un bouclier aux armes de France et d'Angleterre.
Page 268 - ... comment ce différend se termina, mais nous trouvons dans l'Histoire de Languedoc un document des premières années du xive siècle, qui fournit encore quelques renseignements curieux sur la numismatique locale: l'archevêque Gilles Aycelin (1290-1311) et le vicomte Aimeri VI (1298-1328) firent frapper de concert de nouvelles espèces ou de la petite monnaie de Narbonne pour deux petits tournois de l'aloi du roi saint Louis, en sorte qu'elle serait de trois deniers douce grains de l'argent du...
Page 192 - Armagnac, Albret, Evreux, Bigorre, Aragon, Castille et Léon, couronné et accosté de deux i couronnés ; a droite, au-dessus de la couronne, un croissant et un astérisque. — Avec les dates 1565 et 1566 (voir n° 3438 de Poey d'Avant). — Autre avec vache sans p., 15*2; ni croissant, ni astérisque, mais un i> entre deux points.
Page 143 - Quercy, dans le Recueil des travaux de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts d'Agen, IIe Série, t.
Page 108 - N° 261. tcoîaexijîienijre:, buste allongé et coupant la légende, de profil, la main gauche levée et tenant de la droite une épée à l'épaule, dans un cercle multilobé. — g .itme-jgccac-Tsm-xe+M, croix aux douze besants. (DuBY, pi. XXXIII, n° 5. — PoEï-D'AvANT, n« 2826.) N° 262. * ccxvxTae Bva»e<s5ïne, tête couronnée et barbue, de face. — g . e»'-aex-an<s-nxe, croix anglaise, cantonnée de trois besants, aux 1...
Page 121 - N° 263. * se»'îKOs<SnesBe<sxesHB, les deux dernières lettres liées. Buste du prince, vu de profil à droite, la main gauche levée, la droite tenant une épée à l'épaule. — | . sfiBn-ccK6-aaï-Tï[n, type aux douze besants. (PI. XX, fig. 4.) (ÏD.,n
Page 190 - Monogramme pareil à celui du droit, mais plus petit. Croix aux bras tortillés, évidée et cantonnée de deux A et de deux I couronnés.
Page 267 - ... des dissentiments sur le fait des monnaies surgirent, plus aigus que jamais, entre le vicomte et l'archevêque. Maurin, l'archevêque, excommunia AimeriV (1270-1298) et fit frapper de son autorité de nouvelles espèces de trois deniers et obole d'argent fin, taillées à 25 sols 8 deniers au marc.
Page 154 - Quod ipse a data praesentium per duos annos proximo sequentes plenarig completos cudi et fabricari facere possit in civitate Baione, seu in castro de Guissen, vel alio loco ubi voluerit, in Senescalcia Landarum, monetam de auro et argento et alio metallo, de quocumque cunio allaia et tallia prout sibi placuerit (excepto de Anglia et Aquitania) per manus Pelgrini de Ser vel alterius quem per ipsum filium nostrum vel deputatos suos, ordinari seu deputari contigerit in hac parte, volentes quod proficuum...

Informations bibliographiques