Mémoires et notes de M. Auguste Le Prevost pour servir à l'histoire du département de l'Eure: recueillis et publiés sous les auspices du Conseil général et de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure, Volume 3

Front Cover
Léopold Delisle, Louis Paulin Passy
Imprimerie d'Auguste Hérissey, 1869 - Eure (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 127 - Marche, conseiller, chambellan ordinaire du Roy nostre sire et garde de la prévosté de Paris, salut. Savoir faisons que par devant...
Page 488 - Gralien, la seconde Lyonnaise fut encore morcelée en deux parties, dont l'une, conservant le même nom et la même métropole, ne comprit plus que les cités représentées par la Normandie actuelle , tandis que l'autre, prenant Tours pour métropole, se composa de tout le reste de la précédente circonscription. Le christianisme , apporté à Rouen par saint Mellon vers l'époque...
Page 199 - ... ainsi qu'un cadran solaire fort grossier. On y voyait, particulièrement dans sa partie supérieure et autour des fenêtres, un assez grand nombre de briques offrant, par leurs dimensions longues et étroites, quelque analogie avec les briques romaines. Ces deux murailles étaient flanquées de contre-forts trèsminces.
Page 461 - ... de noir aussi, et lui dit ainsi: « Dame, sur votre information je vais aventurer ma vie et combattre Jacques le Gris. Vous savez si ma querelle est juste et loyale. M — « Monseigneur, dit la dame, il est ainsi et vous combattez sûrement, car la querelle est bonne. » — « Au nom de Dieu soit, dit le chevalier.
Page 395 - Dans notre opinion , l'humble commune rurale a les mêmes droits que les plus vastes cités à être mise en possession de tous les souvenirs qui pourront être rattachés à sa circonscription , de toutes les probabilités , de tous les rapprochements qu'une saine critique sera en mesure de présenter sur son origine , la signification et la date approximative de son nom. Traitée avec ces soins et dans cet esprit, l'histoire locale ne saurait manquer de présenter un...
Page 529 - Coulances, ainsi qu'un grand nombre de lieux situés dans le Cotentin, et parmi lesquels il y en a quatre qu'il désigne expressément par le nom de pagi , savoir : pagum qui dicitur Sarnes cum aquis et porta maris.
Page 514 - Essai sur le système des divisions territoriales de la Gaule, par M. Guérard. Un diplôme de Carloman (884) appelle le comté d'Auxerre Comitatus pagi Autissiodorensis, Rec. des Hist, de Fr.. t. ix, p. 435. Cependant le comté de Troyes comprenait en 859 Silviniacum, Sainte-Vertu-surYonne, qui faisait alors partie du Pagus Tornodorensis, Camuzat, f 21, Rec. des Hist, de Fr..
Page 239 - D'argent à un chevron de gueules accompagné de trois merlettes de sable deux en chef et une en pointe.
Page 63 - Wasigny, chevalier, conseiller du roi en ses conseils, grand maître enquêteur et général réformateur des eaux et forêts de France, au département de Picardie, Flandre et Artois (contrat de mariage dressé à Paris le 19 juillet 1787) (1).
Page 517 - Lisiocensis, comprit seulement par la suite le territoire qui s'étend entre la Charentonne, la Risle, la mer, la Touque et la rivière d'Orbec. La région située de l'autre côté de la Touque reçut le nom de pays d'Ange. Il paraît que cette partie du territoire était occupée par une forêt existant encore au x' siècle : Quoddam monasleriiim Sagiensi urbi vicinum (juodcstinsaltu Algie situm (ix.

Bibliographic information