Mémorial de l'éducation du Bas-Canada: étant un exposé des principaux faits qui ont eu lieu relativement à l'éducation, depuis 1615 jusou'à 1855, inclusivement

Front Cover
Léger Brousseau, 1876 - Education - 454 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 18 - J'ai montré l'alphabet à quelques-uns, qui commencent assez bien à lire et à écrire. M. Houel vous pourra faire voir un exemple que je lui ai envoyé...
Page 64 - Ce digne ouvrier a un soin particulier de la jeunesse. Il se décharge des filles sur les Maîtresses d'école que les Sœurs de la Congrégation envoient dans le village ; et il est le Maître de toutes choses à l'égard des jeunes garçons : il ne se contente pas de leur apprendre la doctrine Chrétienne et la manière de bien vivre, il leur enseigne aussi à parler Français, et à chanter le Plain-Chant et la Musique, selon qu'ils ont de la voix.
Page 63 - ... ans ; toute leur maison fut brûlée en une nuit, elles ne sauvèrent ni leurs meubles, ni leurs habits, trop heureuses de se sauver elles-mêmes ; encore y en eut-il deux d'entre elles qui furent enveloppées dans les flammes. Le courage de celles qui en échappèrent, les soutint dans leur extrême pauvreté, et quoiqu'elles fussent plus de trente, la divine Providence pourvut à leur pressante nécessité. Il semble que cette calamité n'ait servi qu'à les rendre plus vertueuses et plus utiles...
Page 324 - ... à mettre en opération une loi malheureusement impopulaire dans le principe, ce serait entreprendre un récit presque aussi pénible à subir que les épreuves mêmes qu'il retracerait. Il est seulement étonnant que le succès, si limité qu'il puisse paraître, qui a couronné ses efforts...
Page 64 - Il ya surtout dans la mission de la Montagne une école d'environ quarante filles sauvages, qu'on habille et qu'on élève à la française, en leur apprenant en même temps les mystères de la foi, le travail des mains, le chant et les prières de l'Église, non seulement en leur langue, mais encore dans la nôtre, pour les faire peu à peu à notre air et à nos manières. On voit plusieurs de ces filles qui, depuis quelques années, ont conçu le dessein de se consacrer tout, à fait à Dieu avec...
Page 50 - Veuillez bien agréer l'expression du plus profond respect avec lequel j'ai l'honneur d'être, " Madame, " Votre très humble et très Obéissant serviteur "A. MAUR0C0RDAT0.
Page 63 - Outre les petites écoles qu'elles tiennent chez elles pour les les jeunes filles de Montréal, et outre les pensionnaires françaises et sauvages qu'elles élèvent dans une grande piété, elles ont établi une maison qu'on appelle la Providence, dont elles ont la conduite, et où elles instruisent plus de vingt grandes filles, qu'elles forment à tous les ouvrages de leur sexe, pour les mettre en état de gagner leur vie dans le service.
Page 65 - Montagne , qui sert maintenant de chapelle , et on mit au-dessus l'inscription suivante , qu'on y voit encore aujourd'hui , ainsi que celle de son aïeul que nous avons rapportée : ICI REPOSENT LES RESTES MORTELS DE MARIE-THÉRÈSE GANNENSAGOUAS, DE LA CONGRÉGATION DE NOTRE-DAME. Après avoir exercé pendant treize ans l'office de maîtresse d'école à la Montagne, elle mourut en réputation de grande >ertu , âgée de 28 ans , le 28 novembre -1693 (*). Les sœurs de la Congrégation , comme nous...
Page 253 - Dans la vie privée, il était le modèle du gentilhomme accompli. Au milieu de notre siècle démocratique, où l'on n'aspire plus qu'à effacer toute distinction dans la société, il est une aristocratie que l'on ne parviendra jamais à détruire: c'est celle de l'urbanité, de la politesse, des manières, de la dignité et de la noblesse des sentiments.
Page 50 - Il faut vous dire sèchement et respectueusement que j'ai l'honneur d'être avec respect, madame, votre très humble et très obéissant serviteur.

Bibliographic information