Lettres sur l'origine de la chouannerie et sur les chouans du Bas-Maine, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 443 - Nous avons vu avec horreur notre malheureuse patrie livrée à des ambitieux qui, sous les apparences du patriotisme le plus pur, sous le masque séduisant de la popularité, aspiraient à une dictature perpétuelle. Pouvions-nous, en discernant leurs projets à travers le voile dont ils s'enveloppaient, ne pas tenter les derniers efforts pour replacer l'autorité dans des mains que nos principes, légitimaient ?
Page 419 - ... vous avez été spectateurs tranquilles des forfaits inouïs dont une plus longue indifférence vous rendrait les complices, s'étendra sur vos lâches ennemis ; alors le Dieu qui veille sur cet empire secondera vos desseins, et vous verrez reluire encore sur vos familles désolées les jours de votre antique gloire et de votre première prospérité. » Les généraux et chefs de l'armée catholique et royale de...
Page 420 - Bretons et habitans des provinces voisines, afin qu'ils aient à se réunir sous les drapeaux de la religion et du Roi , à peine d'être réputés rebelles et traités comme tels.
Page 423 - ... qu'ils ont de me voir à leur tête. Vous pouvez compter fermement, Monsieur, que je confirmerai avec plaisir, lorsque je vous aurai rejoint, tout ce que le conseil militaire , ainsi que vous , aurez cru utile au bien du service du Roi d'accorder à ceux qui , sous vos ordres , auront le plus contribué à la restauration de l'autel et du trône...
Page 425 - ... ratifierai votre travail lorsque je serai moi-même à la tête de cette invincible armée. Au surplus , monsieur , en vous renouvelant ici toutes les marques de ma confiance, renfermées dans ma lettre du...
Page 440 - Considérant que la réunion des Chouans à la république , en restituant à l'agriculture et à l'industrie des bras qui leur sont précieux , laisse sans moyens pour subsister des hommes qui n'ont aucun état ni profession, et qu'il est de leur devoir d'assurer l'existence à tous les Français et de les rendre utiles à leurs concitoyens, » ARRÊTENT :
Page 442 - Il sera donné aux enfans et héritiers des Vendéens condamnés par des tribunaux, sans déclaration de jury , main-levée du séquestre qui aurait pu être apposé sur les biens tant meubles qu'immeubles des condamnés.
Page 402 - ... et amis ; c'est à vous , magistrats , à être auprès d'eux mes interprètes. Dites-leur bien que leur sort est dans leurs mains. Je ne suis point envoyé pour anéantir la population , mais pour faire respecter les lois. Qu'ils posent leurs armes ; que , rendus à leurs occupations ordinaires, ils rentrent paisiblement chez eux; qu'ils cessent, par leurs...
Page 433 - ... et le plus tyrannique du gouvernement; les efforts tentés pour soustraire la France à une domination aussi odieuse, le renversement et la punition des chefs qui l'avaient établie; l'amour, enfin, de tout vrai Français pour son pays, et le désir d'éteindre les discordes civiles, qui en auraient accéléré la ruine, ont déterminé le conseil et les chefs de la Vendée à concourir à la pacification des pays insurgés.
Page 413 - Voilà la Saint- Jean passée, le mois d'août est approchant où tous garçons des villages s'en vont la gerbe battant. ho, batteux, battons la gerbe, compagnons, joyeusement. Par un matin je me lève avec le soleil levant, et j'entra dedans une aire: tous les batteux sont dedans.

Bibliographic information