Discoures et plaidoyers politiques de M. Gambetta: 16 mai 1877-14 déc. 1877

Front Cover
G. Charpentier, 1882 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 413 - Le Président de la République peut, sur l'avis conforme du Sénat, dissoudre la Chambre des députés avant l'expiration légale de son mandat.
Page 110 - Nous voilà donc réciproquement d'accord. Notre contrat est complet. Je suis à la fois votre mandataire et votre dépositaire. Je fais plus que consentir. Voici mon serment : Je jure obéissance au présent contrat et fidélité au peuple souverain. Léon GAMBETTA, candidat radical.
Page 109 - L'instruction primaire laïque, gratuite et obligatoire avec concours entre les intelligences d'élite pour l'admission aux cours supérieurs, également gratuits...
Page 312 - Rendez-vous à mon appel et moi, placé par la Constitution à un poste que le devoir m'interdit d'abandonner, je réponds de l'ordre et de la paix.
Page 10 - Cabinet fait demander s'il a conservé sur la Chambre l'influence nécessaire pour faire prévaloir ses vues. Une explication à cet égard est indispensable, car si je ne suis pas responsable, comme vous, envers le Parlement, j'ai une responsabilité envers la France dont aujourd'hui plus que jamais je dois me préoccuper.
Page 54 - Tous distributeurs ou colporteurs de livres, écrits, brochures, gravures et lithographies devront être pourvus d'une autorisation qui leur sera délivrée, pour le département de la Seine, par le préfet de police, et pour les autres départements, par les préfets. — Ces autorisations pourront toujours être retirées par les autorités qui les auront délivrées.
Page 205 - La République existe; elle est le gouvernement légal du pays; vouloir autre chose serait une nouvelle révolution, et la plus redoutable de toutes. Ne perdons pas notre temps à la proclamer ; mais employonsle à lui imprimer ses caractères désirables et nécessaires. Une Commission nommée par vous, il ya quelques mois, lui donnait le titre de République conservatrice.
Page 167 - ... aux affaires contrairement à la loi des majorités, qui est le principe du gouvernement parlementaire, qu'il s'est dérobé le jour même de sa formation à toutes explications devant les représentants du pays, qu'il a bouleversé toute l'administration intérieure afin de peser sur les décisions du suffrage universel par tous les moyens dont il pourra disposer ; Qu'à raison de son origine et de sa composition, il ne représente que la coalition des partis hostiles à la République, coalition...
Page 109 - L'application la plus radicale du suffrage universel tant pour l'élection des Maires et Conseillers municipaux, sans distinction de localité, que pour l'élection des députés...

Bibliographic information