Œuvres complètes. Éd définitive. Complément. Histoire des oeuvres de H. de Balzac, par C. de Lovenjoul

Couverture
1879
1 Commentaire
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

Un supplément à ce livre existe paru chez Dentu en 1880.

Pages sélectionnées

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 355 - C'est ici qu'il faut frémir et avoir pitié. L'apparence de ces feuilles est monstrueuse. De chaque signe, de chaque mot imprimé part un trait de plume qui rayonne et serpente comme une fusée à la congrève, et s'épanouit à l'extrémité en pluie lumineuse de phrases, d'épithètes et de substantifs soulignés, croisés, mêlés, raturés, superposés ; c'est d'un aspect éblouissant. « Imaginez quatre ou cinq cents arabesques de ce genre, s'enlaçant, se nouant, grimpant et glissant d'une...
Page 196 - ... puissance de création et le temps ne lui manquent pas, dans deux autres salles de sa galerie où se dérouleront les spectacles atroces mais pompeux des masses sociales luttant entre elles ; il en peindra la vie et les intérêts incarnés dans quelques hommes chargés d'en prévoir les nécessités et de mettre aux prises les individus entre eux. Ce seront les SCÈNES DE LA VIE POLITIQUE et les SCÈNES DE LA VIE MILITAIRE, dont les titres accusent trop bien le but pour que nous ne soyons pas...
Page 136 - Molière, sinon le poète qui a peint avec le plus de vérité, la société du xvme siècle ? Qu'est-ce que M. de Balzac, sinon le moraliste, le philosophe qui a le mieux compris, le plus fidèlement peint le XIXe siècle ? Si M.
Page 390 - La porte s'etant refermée sur la bru, l'expression du visage de l'autre femme se changea subitement en une amère contraction. Tout cela prit, vous le pensez bien, le temps d'un éclair, mais ce temps m'avait suffi. Je me dis: Voilà deux créatures qui s'exècrent! Que venait-il de se passer? Je n'en sais rien, jamais je ne voudrai le savoir; mais, partant de là, un drame tout entier se déroula dans mon esprit.
Page 224 - Fontaine, génies rares dans les temps modernes, car ils ont presque tous été Molière, moins la scène ; au lieu de peindre une passion, la plupart d'entre eux peignaient leur époque; aussi plus nous allons vers le terme auquel meurent les littératures, mieux nous sentons le prix de ces œuvres antiques où respire le parfum d'une naïveté jeune et où se...
Page 48 - Petits-Augustins où chaque chose, magnifique en elle-même, ne tient à rien, ne concorde à aucun édifice. Le génie n'est complet que quand il joint, à la faculté de créer, la puissance de coordonner ses créations. Il ne suffit pas d'observer et de peindre, il faut encore peindre et observer dans un but quelconque.
Page 168 - C'est ainsi que Candide est toute l'histoire d'une époque où il y avait des bastilles, un parc au cerfs et un roi absolu. En prenant ainsi et du premier bond une place à côté de ces conteurs formidables ou gracieux, M. de Balzac a prouvé une chose qui était à démontrer encore, à savoir que le drame qui n'était plus possible aujourd'hui sur le théâtre, était encore possible dans le conte ; que notre société si dangereusement sceptique, blasée et railleuse, véritable...
Page 215 - Béatrix ; — 24° Gobseck ; — 25° la Femme de trente ans ; — 26° le Père Goriot ; — 27° Pierre Grassou ; — 28° la Messe de l'athée ; — 29° l'Interdiction ; — 30° le Contrat de mariage ; — 31° Gendres et belles-mères; — 32° Autre Étude de femme.
Page 369 - Sa chevelure blonde enveloppait sa longue figure par des flots de boucles où ruisselaient les clartés de la rampe attirées par le luisant d'une huile parfumée. Son front pâle étincelait. Elle avait mis imperceptiblement du rouge dont l'éclat trompait l'œil sur la blancheur fade de son teint refait à l'eau de son. Une écharpe...

Informations bibliographiques