Jean-Pierre-Antoine, comte de Béhague, lieutenant général des armées du roi, 1727-1813

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 351 - Roi; et, je le répète , si je n'acquiers pas une gloire person' nelle, si mon trône n'est pas entouré de considération , mon règne sera peut-être tranquille , par l'effet de la lassitude générale ; mais je n'aurai pas construit un édifice solide. On craint pour ma vie : mais de quel poids peut être cette crainte à côté de mon honneur et de ma gloire ! Quelle différence de responsabilité pour le ministère britannique , entre la vie d'un homme et la destinée d'un royaume! quelle alternative...
Page 158 - Nous savons que le roi nous a rendus libres, et si l'on résiste à nous rendre notre liberté, nous mettrons toute la colonie à feu et à sang, et il n'y aura d'épargné que le gouvernement et les maisons religieuses. Signé nous tous. Nègres».
Page 321 - Le Comte de Fersen au Baron Thugal. (Arch. Imp. et Roy. de Vienne. Varia, France. Dossier N« 61.) Bonn, ce 9 septembre 1794. J'espère que Mr de Bildt notre chargé d'affaires, vous aura remis, Monsieur le Baron, la lettre que j'ai eu l'honneur de vous écrire le 31 du mois dernier. Je crois inutile d'en rappeler le contenu, ni de presser votre amitié de vouloir bien se charger des intérêts que la mienne m'a engagé à lui confier, ils sont majeurs pour moi et j'aurais un plaisir de plus à vous...
Page 150 - Quant aux réclamations, nous en avons une bien précieuse à faire ; c'est celle de la continuation des bontés de ces mêmes chefs, dont nous n'avons qu'à nous louer et qui, nous l'espérons, n'auront qu'à se louer de nous. « Nous réclamons en outre un accueil favorable de votre part pour l'exposé de nos sentiments; c'est sur eux que nous fondons l'estime que nous sommes jaloux d'obtenir de vous et l'espoir du compte avantageux que vous daignerez en rendre. « Nous sommes avec respect, notre...
Page 149 - Roi, attendoient avec impatience votre arrivée dans cette ville pour vous manifester leurs sentiments. Ils regardent comme le plus beau jour de leur vie celui où partisans de la vérité, ils se voient à même de lui offrir leur hommage impartial.
Page 352 - Dites aux ministres, en mon nom, que je leur demande mon trône ou mon tombeau : tout autre parti, quel qu'il soit, est dangereux pour ma gloire, dangereux pour le bonheur présent et futur de mon royaume, dangereux même pour la tranquillité de l'Europe, incompatible avec l'état présent de la France.
Page 63 - Beaumont, conseiller du Roi en ses conseils, intendant de justice, police et finances en la Généralité de La Rochelle et de la marine à Rochefort.
Page 133 - ... faire vivre lesdits habitants en bonne union et concorde les uns avec les autres, et lesdits gens de guerre en bonne discipline et police suivant nos règlements et ordonnances militaires, faire sévèrement châtier ceux qui oseront y contrevenir, veiller à la garde et sûreté desdites places et généralement faire pour leur conservation tout ce qu'il sera nécessaire et à propos...
Page 189 - Que les soldats jureront, en presence du régiment entier sous les armes, de ne jamais abandonner leurs drapeaux, d'être fidèles à la nation, au roi, et à la loi, et de se conformer aux règles de la discipline militaire...
Page 388 - Caraman, en 1757, et qu'ayant été appelé pour identifier sa figure depuis sa mort, j'ai reconnu la même personne du chevalier d'Eon, ainsi que tout ce qui constitue les parties mâles de la génération en lui, et que l'on m'a fait voir son corps à découvert.

Bibliographic information