L'INDUSTRIE ET LA MORALE CONSIDEREES DANS LEURS RAPPORTS

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 94 - L'élévation et l'abaissement journaliers des eaux de l'Océan n'ont pas été plus régulièrement assujettis au cours de l'astre qui nous éclaire durant la nuit, que le sort des mœurs et de la probité au progrès des sciences et des arts. On a vu la vertu s'enfuir à mesure que leur lumière s'élevait sur notre horizon, et le même phénomène s'est observé dans tous les temps et dans tous les lieux.
Page 121 - ... ils vécurent libres, sains, bons et heureux autant qu'ils pouvaient l'être par leur nature, et continuèrent à jouir entre eux des douceurs d'un commerce indépendant...
Page 133 - Mécénas fut un galant homme : II a dit quelque part : Qu'on me rende impotent, Cul-de-jatte, goutteux, manchot, pourvu qu'en somme Je vive, c'est assez, je suis plus que content.
Page 423 - De petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains; car, si elle était telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles , d'en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié ? CHAPITRE VI.
Page 10 - Il est possible que la chose soit essayée, malgré le pouvoir, par un parti qui le renverse et le remplace ; mais les insurrections les plus heureuses n'auront pas plus d'effet que les concessions les plus bienveillantes. La chose ne s'établira que fort à la longue, à mesure qu'elle passera dans les idées et les habitudes du grand nombre...
Page 121 - ... Tant que les hommes se contentèrent de leurs cabanes rustiques, tant qu'ils se bornèrent à coudre leurs habits de peaux avec des épines ou des arêtes, à se parer de plumes et de coquillages, à se peindre le corps de diverses couleurs, à perfectionner ou embellir leurs arcs et leurs flèches, à tailler avec des pierres tranchantes quelques canots de pêcheurs ou quelques grossiers instruments de musique...
Page 125 - ... qu'il connaisse, il l'emploie à divers usages, dont par le défaut d'exercice, les nôtres sont incapables et c'est notre industrie qui nous ôte la force et l'agilité que la nécessité l'oblige d'acquérir. S'il avait...
Page 155 - CES peuples jouissent d'une grande liberté'; car , comme ils ne cultivent point les terres , ils n'y sont point attachés ; ils sont errans , vagabonds ; et si un chef voulait leur ôter leur liberté , ils Tiraient d'abord chercher chez un autre , ou se retireraient dans les bois pour y vivre avec leur famille. Chez ces peuples , la liberté de l'homme est si grande, qu'elle entraîne nécessairement la liberté du citoyen.
Page 187 - ... son ennemy d'une veue ferme et desdaigneuse, il est battu, non pas de nous, mais de la fortune; il est tué, non pas vaincu: les plus vaillans sont par fois les plus infortunez. Aussi y at-il des pertes triomphantes à l'envie des victoires.
Page 193 - Il ya telles positions malheureuses où l'on ne peut conserver sa liberté qu'aux dépens de celle d'autrui , et où le citoyen ne peut être parfaitement libre que l'esclave ne soit extrêmement esclave.

Bibliographic information