Les états de Bretagne et l'administration de cette province jusqu'en 1789, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 394 - On a pris soixante bourgeois : on commence demain à pendre. Cette province est un bel exemple pour les autres , et surtout de respecter les gouverneurs et les gouvernantes, de ne leur point dire d'injures, et de ne point jeter de pierres dans leur jardin.
Page 339 - ... de chemins et de villes, quinze ou vingt grandes tables, un jeu continuel, des bals éternels, des comédies trois fois la semaine, une grande braverie : voilà les Etats.
Page 227 - Conseil du 27 décembre 1788 accorda bien au Tiers un nombre de députés égal à celui des deux autres ordres réunis, mais il ne...
Page 388 - Bas-Bretons, à ce qu'on nous vient d'apprendre, s'attroupent quarante, cinquante par les champs ; et dès qu'ils voient les soldats, ils se jettent à genoux et disent...
Page 382 - Nos six croquants s'étaient même acheté chacun une épée à garde d'ivoire. En bien peu de temps, dans nos cantons , ils avaient changé de manière d'être : Face arrondie , trogne avinée , petits yeux vifs et égrillards , Ventres larges comme des tonneaux , voilà le portrait de nos six huissiers. Pour les transporter jusqu'à Rennes on creva six chevaux de limon ! Lors de leur arrivée première , avec leur timbre , en ce pays , Jean le Paysan vivait aux champs tout doucement , bien tranquille...
Page 338 - C'étoit sous la corpulence, l'épaisseur, la pesanteur, la physionomie d'un bœuf, l'esprit le plus délié, le plus délicat, le plus souple , le plus adroit à prendre et à pousser ses avantages , avec tout l'agrément et la finesse possible , jointe à une grande capacité et à une continuelle expérience de toutes sortes d'affaires . et la réputation de la plus exacte probité , décorée à l'extérieur d'une libéralité et d'une...
Page 342 - Nous nous servîmes de ces députations pour faire craindre aux états que s'ils ne délibéraient promptement sur le don du roi et sans aucune condition, nous nous en désisterions, parce que la gloire du roi souffrirait trop de mendier, ce semble, un don plus glorieux à faire qu'utile à recevoir, et après nous être expliqués sur l'obéissance aveugle que l'on devait...
Page 339 - Les états ne doivent pas être longs; il n'ya qu'à demander ce que veut le roi ; on ne dit pas un mot : voilà qui est fait (2).
Page 376 - ... et de leur fournir ni à manger ni aucune commodité; mais au contraire il est enjoint de tirer sur elle comme sur un chien enragé. 7.
Page 377 - Que l'argent des fouages anciens sera employé pour acheter du tabac, qui sera distribué avec le pain bénit, aux messes paroissiales, pour la satisfaction des paroissiens. 9. Que les recteurs, curés et prêtres, seront gagés...

Bibliographic information