Collection de manuscrits contenant lettres, mémoires, et autres documents historiques relatifs à la Nouvelle-France: 1714-1755

Couverture
Jean Gervais Protais Blanchet, Faucher de Saint-Maurice
Impr. A. Coté et cie., 1884
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 435 - J'ai l'honneur d'être avec un profond Respect Monseigneur Votre très humble et très Obéissant Serviteur Signé Cambefort Le S.
Page 487 - Je suis avec un très profond respect, Monseigneur, votre très humble et très obéissant serviteur, DIDEROT.
Page 451 - J'ai l'honneur d'attendre ses ordres, et d'être avec le plus profond respect, Monseigneur, De Votre Grandeur, Le très humble et très obéissant serviteur. MARTIN. Chez M. Maillet, Procureur, rue Quinquempoix, à Paris. Paris, ce 24 janvier 1744.
Page 502 - Je suis avec un profond respect, MONSEIGNEUR, Votre très humble et très obéissant serviteur, RACINE.
Page 541 - Depuis ton départ nous n'avons point cessé de désirer ton retour. . . ho ! Nos cœurs ont séché de tristesse et nos yeux appesantis et comme fermés dans un profond sommeil, n'ont plus vu les beaux jours que ta présence avait fait briller sur nos visages... ho! Le ciel nous a toujours paru comme obscurci par d'épais nuages. Les rosées si abondantes qui fertilisent nos campagnes, se sont refusées à nos désirs, et nos champs en ont séché de douleur. . ho! " Depuis ton absence notre jeunesse...
Page 416 - ... et d'autre, restitués ; que le terme sera d'un mois, depuis la Manche et les mers du Nord jusqu'aux îles Canaries inclusivement, soit dans l'océan, soit dans la Méditerranée; de deux mois depuis les îles Canaries jusqu'à l'équateur; et enfin...
Page 192 - Hanovre , avait des intentions bien opposées, et on ne fut pas long-temps à s'apercevoir qu'elles ne tendaient qu'à allumer une guerre générale. Non content de détourner la cour de Vienne de toute idée de conciliation, et de nourrir son animosité par les conseils les plus...
Page 193 - Elle ne pourroit lessupporter plus longtemps sans manquer à la protection qu'elle doit à ses sujets, à ce qu'elle doit à ses alliés , à ce qu'elle se doit à elle-même, à son honneur et à sa gloire. Tels sont les justes motifs qui ne permettent plus à Sa Majesté de rester dans les bornes de la modération qu'elle...
Page 434 - Voilà, Monseigneur, le parti que je vais prendre pour le bien de l'Etat et de la Religion, et je feray mon possible de faire paroître aux anglois que ce dessein vient des Sauvages et que je n 'y suis pour rien...
Page 537 - Anglois entroient dans le bordage. Cela joint à la confiance que doit donner le mot de paix, prononcé par la bouche d'un capitaine, nous fit perdre beaucoup de monde, sur tout dans les batteries et sur le gaillard, d'arrière.

Informations bibliographiques