De la folie considérée sous le point de vue pathologique, philosophique, historique et judiciaire: depuis la renaissance des sciences en Europe jusqu'au dix-neuvième siècle; description des grandes épidémies de délire, simple ou compliqué, qui ont atteint les populations d'autrefois et régné dans les monastères. Exposé des condamnations auxquelles la folie méconnue a souvent donné lieu, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 213 - Combien plus naturel que notre entendement soit emporté de sa place par la volubilité de nostre esprit détraqué, que cela, qu'un de nous soit envolé sur un balay, au long du tuyau de sa cheminée, en chair et en os par un esprit étranger ! Ne cherchons pas des illusions du dehors et incognuës, nous qui sommes perpétuellement agités d'illusions domestiques et nostres.
Page 466 - ... mal taillez, le corps en forme d'homme et de bouc, les mains et les pieds comme une créature humaine, sauf que les doigts sont tous...
Page 149 - En cette année quatorze cent cinquante-neuf, en la ville d'Arras, ou » pays d'Artois, advint un terrible cas et pitoyable, » que l'on nommoit vaudoisie , ne sais pourquoi ;
Page 213 - Trois le virent un tel jour en levant ; trois le virent lendemain en occident, à telle heure, tel lieu, ainsi vestu.
Page 212 - Pour accommoder les exemples que la divine parolle, nous offre de telles choses, très certains et irréfragables exemples, et les attacher à nos evenemens modernes, puisque nous n'en voyons ny les causes, ny les moyens, il y faut autre engin que le nostre.
Page 217 - Je veux bien qu'ils sçachent que si les effets correspondoyent à ma volonté, la terre seroit tantost repurgée, car je désireroys qu'ils fussent tous unis en un seul corps pour les faire brusler tout àune fois en un seul feu (1).
Page 259 - Langon. (2) qui avait été atteinte une des premières, se mettait quelquefois à parler tout haut ; elle n'ignorait pas alors qu'elle articulait des sons, mais il lui semblait qu'un autre être parlait dans son intérieur. Cette religieuse se sentait dans l'impossibilité de prier, de concentrer son attention sur les choses qui se rapportent à la dévotion ; il lui semblait qu'elle était hébétée, privées de ses facultés intellectuelles et morales, incapable de prendre une détermination...
Page 213 - Bn ces autres accusations extravagantes, je dirois volontiers que c'est bien assez qu'un homme, quelque recommendation qu'il aye, soit creu de ce qui est humain ; de ce qui est hors de sa conception et d'un effect supernaturel, il en doit estre creu lors seulement qu'une approbation supernaturelle l'a authorisé.
Page 232 - ... visage perdaient leur couleur naturelle, qu'il semblait que ses doigts n'eussent plus d'articulations et que son corps fût incapable d'exécuter aucun mouvement. Le peuple était persuadé qu'elle faisait des miracles. Le roi ayant été informé de tout ce qui se passait ordonna qu'on la fît venir à Madrid; il lui parla ainsi que l'inquisiteur général ; des théologiens de tous les ordres furent consultés , mais ils ne furent point d'accord. Les uns disaient que...
Page 471 - ... crapaud qui sert à tous les sorciers de signe de reconnaissance , et lui livre , par les mains de son parrain ou de sa marraine, suivant ' le sexe du récipiendaire, un crapaud habillé, en lui disant...

Bibliographic information