Histoire de la Nouvelle-France, Volume 3; Volume 5

Front Cover
Librairie Tross, 1866 - Acadia
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - Mais neantmoins je les ay voulu inserer ici, tant pource qu'elles servent à nôtre Histoire, que pour montrer que nous vivions joyeusement. Le surplus de cette action se peut voir à la fin du chap.
Page 30 - Et l'honneur immortel de vôtre patience ? Ha que j'ay de regrets que vous ne sçavez pas De cette terre ici...
Page 19 - Neptune commence revetu d'vn voile de couleur bleue, et de brodequins, ayant la chevelure et la barbe longues et chenues, tenant son Trident en main, assis sur son chariot paré de ses couleurs : ledit chariot...
Page 52 - Viennent, après maints sauts, les rivages saisir. Que si tu viens à chef de ta belle entreprise On ne peut estimer combien de gloire un jour Acquerras à ton nom, que dès ja chacun prise. Car d'un fleuve infini tu cherches l'origine Afin qu'à l'avenir y faisant ton séjour Tu nous fasses par là parvenir à la Chine.
Page 752 - Roy commande à un des siens de faire tous les iours assembler sessubiets pour se trouver au labeur, durant lequel le Roy leur fait faire force breuvage duquel nous avons parlé. En la saison que l'on recueille le mil, il est tout porté en la maison publique, là où il est distribué à chacun selon sa qualité. Ils ne...
Page 749 - Quin et Aremoricus piratam Saxona tractus, — Sperabat; cui pelle salum sulcare Britannum Ludus; et assuto glaucum mare findere lembo Sidon.
Page 31 - Adieu donc beaux cotaux et montagnes aussi. Qui d'un double rempar ceignez ce port ici. Adieu vallons herbus que le flot de Neptune Va baignant largement deux fois à chaque lune, Pour donner nourriture aux arborés...
Page 637 - Cuâonagni ; et ils disent qu'il leur parle souvent et leur dit le temps qu'il doit faire. Ils disent que, quand il se courrouce contre eux, il leur jette de la terre aux yeux. Ils croient aussi, quand ils trépassent, qu'ils vont - •" ~ 1.3 riviî'i'c Paint-François.
Page 21 - Où le sort te conduit: car je vois le destin Préparer à la France un florissant Empire En ce monde nouveau, qui bien loin fera bruire Le renom immortel de De Monts et de toi Sous le règne puissant de Henry votre roi.
Page 16 - L'argent, l'airain, le fer que tes forêts épesses Gardent comme en depos sont de belles richesses Pour le commencement, et peut estre qu'vn jour Sera la mine d'or découverte à son tour. Mais c'est ores assez que tu nous puisse rendre Et du blé et du vin, pour apres entreprendre (i) Pline, liv.

Bibliographic information