Mémoires et journal inédit du marquis d'Argenson: ministre des affaires étrangères sous Louis XV

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

musique pour le cadre

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 141 - D'un autre côté, dans son Histoire généalogique et chronologique de la maison de France et des grands officiers de la couronne (t.
Page 56 - Ninon de Lenclos. Plusieurs dames de la cour qui affectent la dévotion ont de pareilles têtes de mort chez elles. On les pare de rubans et de cornettes, on les illumine de lampions, et l'on reste une demi.heure en méditation devant elles.
Page 384 - ... son désaveu, malgré l'intention du juge qui y avoit opposé une condition a laquelle nous nous sommes si justement refusé, tout ce que nous sommes de vos amis. Mais comme nous avions le projet du désaveu de LD f. , et que ce projet prouvoit que la pièce avoit existé, nous nous sommes déclaré contents ; nous lavons laissé échapper dans la Gazette. Le chat dort, pourquoi le réveiller? Nous avons tout pour nous; on vous a fait des excuses ; la renommée la annoncé au monde ; nous sommes...
Page 131 - ... vérité. Cela a indisposé le gouvernement contre lui; il a témoigné ses sentiments dans quelques préfaces; sur cela on a parlé de lui dans les cabinets, et le roi a dit qu'il ferait bien de le faire enfermer à Bicêtre.
Page 100 - Elle disoit dernièrement aux ministres étrangers : «Voilà bien des mardis où le roi ne pourra vous voir, messieurs; car je ne crois pas que vous veniez nous chercher à Crécy.
Page 380 - Colbert, j'aime autant que luy ce qui fait honneur a ma patrie 5 et comme les choses les plus dignes et les plus majestueuses en font davantage que la peinture des jolies petites faiblesses de l'humanité, je reviendray toujours a dire que j'aimerois mieux voir traitter sur nos théâtres une grande conjuration, un événement décisif pour un grand empire, un beau trait de morale ou de clémence royale, comme dans Cinna, quune jalousie ou une quitterie. Vous dittes que les 'sujets sont devenus rares...
Page 416 - Je suis à 6 lieues de Châlons. Je profite du temps que je change de chevaux pour vous écrire. Au nom de Dieu, obtenez-moi la consolation de le voir , et envoyez-moi vite la réponse. Vous pouvez juger de mon état. Mais Dieu , en qui je mets ma confiance, me soutiendra. — A deux heures. Je viens de rencontrer votre courrier '. Je suis dans la joie ; mais que Dieu soit loué à jamais ! Cela me fait encore plus désirer de le voir. Je vous conjure d'insister.
Page 44 - Sarrasins qui puissent nous •envahir. Mais le gouvernement peut éprouver une révolution. Considérons qu'il n'est plus estimé ni respecté, et, qui pis est, qu'il fait tout ce qu'il faut pour se perdre. Le clergé, le militaire, les parlements, le peuple haut et bas, tout murmure, se détache du gouvernement et a raison.
Page 397 - ... que le sieur de Vallat vous serve mieux , les sieurs Marchand et Devin vous supplient du moins d'exiger du sieur de Vallat qu'il prenne les mêmes fournitures au prix qu'elles leur ont coûté , en montrant leur facture , ce qui me paraît selon toute justice , puisque sans cela, ils se trouveraient ruinés. Je crois que M. de Voltaire ne pourra pas sitôt vous recommander cette affaire lui-même. Je viens d'apprendre que le roi de Prusse ne va plus, ni à Aix-la-Chapelle , ni à Spa. Ainsi il...