Mémoires et lettres de Mme de Maintenon, Volume 6

Front Cover
J.E. Dufour et P. Roux, 1789 - History
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 248 - ... moindre désordre, et que les officiers sachent, que j'entends qu'ils m'en répondent, et que vous ne pouvez pas vous dispenser de m'avertir de toutes les plaintes, après les ordres réitérés que vous en avez reçus de moi. Je m'étonne du peu de nouvelles que vous avez des ennemis. Je ne doute pas que vous ne fassiez tout ce qui sera possible pour en avoir plus souvent, et qui soient bien assurées; j'attends avec impatience celles du prochain ordinaire , pour savoir ce qu'on aura fait après...
Page 63 - Rome, pour l'obtention des bulles et provisions apostoliques de ladite abbaye, et cependant pour assurance de sa volonté, le présent brevet, qu'elle a signé de sa main, et fait contresigner par moy ministre secrétaire d'Etat et de ses commandements et finances. Signé : Louis.
Page 149 - Il n'ya pas eu assurément de ma faute de mon côté, et, si cependant quelqu'un a sujet de se plaindre, c'est elle; car elle peut dire avec vérité : C'est moi qui suis cause de son élévation ; c'est moi qui l'ai fait connaître et goûter du roi : puis elle devient la favorite et je suis chassée.
Page 296 - Toujours égale dans les diflérentes situations de la vie, mêmes principes, mêmes règles, mêmes vertus. Fidèle dans les exercices de piété. Tranquille au milieu des agitations de la Cour. Simple dans la grandeur. Pauvre dans le centre des richesses. Humble au comble des honneurs. Révérée de Louis le Grand.
Page 86 - Je serai bien sa caution, Sire, qu'on ne peut vous aimer plus tendrement ni plus respectueusement qu'elle vous aime. Elle ne vous trompera jamais, si elle n'est ellemême trompée. Dans tout ce que j'ai eu l'honneur de traiter avec elle, je ne l'ai jamais vue prendre un mauvais parti.
Page 173 - ... par les mépris , par les douleurs , par les calomnies ; et je n'éprouve presque rien de tout cela ; et quand je repasse ma vie, je trouve qu'il en a toujours été de même. Car...
Page 23 - ... excellent esprit à qui il donne quelquefois plus de liberté que les affaires de ce temps ne permettent. Je lui dis souvent qu'il est temps d'arrêter sa plume. Ce sera du soulagement pour lui et ses amis. Il a eu ces jours passés une bourrasque à cause du livre de Fœneste, augmenté de nouveau, qui n'a pas été bien...
Page 87 - visiblement, Sire, que Dieu vous a voulu donner une « aide semblable à vous, au milieu de cette troupe « d'hommes intéressés et trompeurs qui vous font la « cour, en vous accordant une femme qui ressemble à « la femme forte de l'Écriture, occupée de la gloire et « du salut de son époux et de toutes sortes [de bonnes
Page 264 - Finissez , le plutôt que vous pourrez , le rang des ducs et des grands ; cela sera d'une grande commodité. On travaille aux. carrosses. On les fait comme le comte Baten dit qu'ils doivent être. Je crois qu'ils ne seront pas trop beaux. Pour ceux de la reine, vous ferez de votre mieux. On ne peut pas vous en envoyer assez à temps pour servir à votre mariage.
Page 205 - Puisse cet établissement durer autant que la France, et la France autant que le monde! Rien ne m'est plus cher que mes enfants de Saint-Cyr : j'en aime tout jusqu'à leur poussière.

Bibliographic information