Collection des memoires relatifs a l'histoire de France

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 27 - Je ne vous ai point appelés, comme faisaient mes prédécesseurs, pour vous faire approuver leurs volontés. Je vous ai fait assembler pour recevoir vos conseils, pour les croire, pour les suivre, bref, pour me mettre en tutelle entre vos mains; envie qui ne prend guère aux rois, aux barbes grises et aux victorieux.
Page 340 - ... les deux plus importantes et utiles charges du royaume , vos actions passées vous ayant acquis envers moy toute confiance de valeur , et ayant plusieurs braves hommes dans l'armée où vous commandez maintenant , vous leur deviez commettre ces choses remplies de tant de dangers : partant...
Page 162 - Eugenie, vous seriez homme pour agréer quelques-unes de celles-là qui possedoient tant de grands Estats. Mais laissant toutes ces impossibilitez et imaginations vaines à part , voyons un peu ce qu'il faut faire, car de toute necessité, tant pour les raisons que vous mesmes avez...
Page 310 - Plessis (i) , que vous essayastes d'empescher de tout vostre pouvoir , et y aviez disposé le Roy et mesmes aucunement M. d'Evreux; mais vous trouvastes le sieur du Plessis si opiniastre , qu'il n'y eut moyen de l'en divertir , et neantmoins il se défendit si foiblement, qu'il faisoit rire les uns , mettoit les autres en colere , et faisoit pitié aux autres ; ce que voyant le Roy il vous vint demander : « Et bien , que vous en semble de vostre Pape ? — « Il me semble, Sire, dites vous, qu'il...
Page 28 - ... conserver ny maintenir ; et là dessus regardassent à faire un fonds certain pour subvenir continuellement en temps et à propos à icelles , soit par le mesnagement de ses revenus , soit par l'amelioration et augmentation d'iceux , ou d'autres voyes qu'ils jugeroient les plus convenables; de quoy il leur bailloit la disposition absolue.
Page 223 - presence et la sienne pour l'offencer , chose que je « ne trouve nullement bonne ; aussi est-il de toute « autre naissance , ceux de ma maison n'ayant point « desdaigné l'alliance de la sienne. » Et comme sur cela le Roy fit...
Page 161 - ... faire naistre des desirs de les eslever à mon prejudice , et plus encor de mes enfans si jamais la regence de l'Estat luy tomboit entre les mains. Il ya aussi deux filles en la maison du Mayne , dont l'ais-née, quelque noire qu'elle soit, ne me desplairoit pas, estans sages et bien nourries; mais elles sont trop jeunettes. Deux en celle d'Aumalle, et trois en celle de Longueville , qui ne sont pas à mespriser pour leurs personnes , mais d'autres raisons m'empeschent d'y penser.
Page 44 - Raison auroitla disposition et ordination absolue, sans que le Roy, son conseil, ny les cours souveraines y eussent aucun pouvoir , ny qu'ils en pussent rien divertir , changer ny innover, laissant l'autre portion qui reviendroit à la mesme somme de cinq millions au Roy, et à ceux de son conseil des finances, pour les despences de sa personne royale , sa maison , gens de guerre , artillerie , fortifications , garnisons , ambassades, pensions, dons, presens , récompenses , bien-faits , bastimens...
Page 29 - ... de leur devoir , lequel il leur recommandoit au nom de Dieu. Et sur cela ce prince s'estant retiré avec tous ceux de son conseil qui estoient entrez avec luy , il vous commanda expressément à tous de fournir à ceux de l'assemblée tous les papiers, memoires , estats et instructions qu'ils pourroient desirer , afin qu'ils ne pussent pas former des excuses de bien faire , sur tels manquemens.
Page 252 - ... et de n'accepter nullement l'edict s'il ne passoit ainsi , qu'ils avoient jugé ( en l'estat auquel estoient pour lors les affaires de France , la paix d'Espagne n'estant pas encor asseurée ) plus à propos de l'accorder que de rompre, pour rejetter le royaume dans ses anciens desastres, voyant et des catholiques et des huguenots , quoy que diversement intentionnez , qui ne laissoient pas de tendre à cette mesme fin : ce qu'estant representé par le Roy au scindic du clergé, nommé, ce nous...

Bibliographic information