Mémoires et journal inédit du marquis d'Argenson: ministre des affaires étrangères sous Louis XV

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

p.125 anecdote sur Roy

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 39 - Selon moi , le plus parfait modèle d'un grand seigneur aimable est M. le cardinal de Rohan. Quoiqu'il n'ait au fond qu'un esprit médiocre, peu d'érudition et de lecture , qu'il n'ait jamais été chargé de grandes administrations ni traité de suite d'importantes affaires , il a un avantage marqué sur ceux qui ont le plus administré et négocié.
Page 32 - D'ailleurs les formes et les règles s'apprennent à mesure que les affaires et les occasions se présentent, et il vous en passera assez sous les yeux pour que vous soyez bientôt plus habile que nous...
Page 113 - ... papier. Je l'ai lu , et cette lecture m'a fait souvenir d'un mot d'un homme d'esprit de mes amis. Je me promenais avec lui dans une grande bibliothèque , et nous étions au milieu d'une multitude de livres de philosophie spéculative, de métaphysique et de morale. « Voici, me dit-il, des milliers de « volumes dont le plus grand nombre est à supprimer, et le reste
Page 46 - Dantzig, et y séjourna pendant six semaines; mais sans avoir d'autres moyens pour faire valoir la légitimité de son élection que la bonne, mine et l'éloquence de l'abbé de Polignac. Ces ressources se trouvèrent bientôt épuisées; le prince de Conti et l'abbé même furent contraints de revenir en France. Quoique l'on fût trop juste et trop éclairé à la cour de Louis XIV pour ne pas sentir que ce n'était pas la faute de l'ambassadeur si sa mission n'avait pas eu un plus glorieux succès...
Page 42 - ... et dont l'érudition soit trèsétendue. Il n'ya plus que lui qui, ayant pris place parmi les honoraires dans l'Académie des belles-lettres, entende et parle le langage des savans qui la composent. Il s'exprime , sur les matières d'érudition , avec une grâce et une noblesse qui lui sont propres.
Page xxxviii - Le triomphe est la plus belle chose du monde : les Vive le Roi! les chapeaux en l'air au bout des baïonnettes, les compliments du maître à ses guerriers, la visite des retranchements, des villages et des redoutes si intactes, la joie, la gloire, la tendresse ! Mais le plancher de tout cela est du sang humain, «les lambeaux de chair humaine.
Page 41 - Il représente à Strasbourg et à Saverne mieux qu'aucun prince d'Allemagne , et même que les électeurs ecclésiastiques. Sa cour et son train sont nombreux et brillans. Avec cela, il conserve cet air de décence qu'ont les membres distingués du clergé de France , et que ceux d'Allemagne et d'Italie n'observent pas. Il est galant , mais il...
Page xxxvi - Un palefrenier de mon frère a été blessé à la tête d'une balle de mousquet : ce domestique était derrière la compagnie. « Le vrai , le sûr, le non flatteur, c'est que c'est le roi qui a gagné lui-même la bataille par sa volonté, par sa fermeté; vous...
Page 155 - Le régent, trahi par son propre ministère ; l'opiniâtreté des parlements, l'inquiétude des protestants de Poitou, les troubles de Bretagne ; la conspiration de Cellamare, dans laquelle étaient impliquées nombre de personnes de Paris, et dont les fils étaient ourdis à l'hôtel du Maine; les querelles entre les princes du sang et les légitimés, entre la noblesse et les ducs et pairs , entre les jansénistes et les molinistes; toutes ces causes de discorde fomentées et soldées par l'argent...
Page 102 - Comme ces sortes de matières conduisent ordinairement plus loin qu'on ne voudrait, il ne convient pas qu'elles en fassent le sujet. Il y en a beaucoup d'autres qui ne peuvent avoir les mêmes conséquences et qui ne sont pas moins dignes d'attention. Ainsi...