Les Quatrains de Khèyam

Front Cover
Imprimerie Impériale, 1867 - French poetry - 229 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xv - Tu as brise ma cruche de vin, mon Dieu ! tu as ainsi ferm6 sur moi la porte de la joie, mon Dieu ! c'est moi qui bois, et c'est toi qui commets les desordres de 1'ivresse ! oh ! (puisse ma bouche se remplir de la terre !) seraistu ivre, mon Dieu...
Page 8 - Je veux boire tant et tant de vin que l'odeur puisse en sortir de terre quand j'y serai rentré, et que les buveurs à moitié ivres de la veille qui viendront visiter ma tombe puissent, par l'effet seul de cette odeur, tomber ivres-morts.
Page i - J'ai longtemps pensé, durant mon séjour en Perse, qu'une traduction française des quatrains de Khèyam pouvait offrir quelque intérêt pour l'Europe littéraire. Ce vieux grand poëte, qui florissait au xie siècle et qui faisait dans le Khoraçan les délices de la cour des Seldjoukides , continue encore de nos jours à charmer les loisirs du palais des Kadjars à Téhéran. Mais, d'un côté, la difficulté de traduire un écrivain si essentiellement abstrait dans ses pensées philosophiques,...
Page 26 - Tu as parcouru le monde, eh bien ! tout ce que tu y (<7) as vu n'est rien; tout ce que tu y as vu, tout ce que tu y as entendu n'est également rien. Tu es allé d'un bout de l'univers...
Page 146 - Lorsque, la tête renversée, je serai tombé aux pieds de la mort; lorsque cet ange destructeur m'aura réduit à l'état d'un oiseau déplumé , alors gardez-vous de faire de ma poussière autre chose qu'un flacon , car peut-être le parfum du vin qu'il contiendra me fera-t-il revivre un instant. 29t Quand j'examine de près les choses de ce monde, ce que je vois, c'est qu'en général les humains s'approprient gratuitement
Page 180 - C'est nous qui sommes tout ; en verite, il n'ya point en dehors de nous d'autre Dieu, et si nous sommes separes, ce n'est que par un simple point presque invisible." ; The drop of water sorrowed to be sundered from the McCarthy ocean. Ocean smiling said, " We are all in all, God (439) is within and around us, and we are divided but by an imperceptible point. The drop wept for his severance from the...
Page 62 - D'abord, il m'a donné l'être sans mon assentiment, ce qui fait que ma propre existence me jette dans la stupéfaction. Ensuite, nous quittons ce monde à regret et sans y avoir compris le but de notre venue, de notre halte, de notre départ.
Page 2 - I heard a Voice within the Tavern cry, " Awake, my Little ones, and fill the Cup " Before Life's Liquor in its Cup be dry.
Page 112 - Ce sont : le samedi, le dimanche, le lundi, le mardi, le mercredi, Le jeudi, le vendredi, tous ces jours jour et nuit.
Page xiii - ... Biographical Notice which he himself has drawn up in direct contradiction to the Interpretation of the Poems given in his Notes. Here is one of the Anecdotes he produces. "Mais revenons a Kheyam, qui, reste etranger a toutes ces alternatives de guerres, d'intrigues, et de revoltes, dont cette...

Bibliographic information