Le testament français: roman

Front Cover
Mercure de France, 1995 - Belletristische Darstellung - 308 pages
1 Review
Je me souvenais qu'un jour, dans une plaisanterie sans gaîté, Charlotte m'avait dit qu'après tous ses voyages à travers l'immense Russie, venir à pied jusqu'en France n'aurait pour elle rien d'impossible [...]. Au début, pendant de longs mois de misère et d'errances, mon rêve fou ressemblerait de près à cette bravade. J'imaginerais une femme vêtue de noir qui, aux toutes premières heures d'une matinée d'hiver sombre, entrerait dans une petite ville frontalière. [...]. Elle pousserait la porte d'un café au coin d'une étroite place endormie, s'installerait près de la fenêtre, à côté d'un calorifère. La patronne lui apporterait une tasse de thé. Et en regardant, derrière la vitre, la face tranquille des maisons à colombages, la femme murmurerait tout bas : "C'est la France... Je suis retournée en France. Après... après toute une vie". Ce roman, superbement composé, a l'originalité de nous offrir de la France une vision mythique et lointaine, à travers les nombreux récits que Charlotte Lemonnier, «égarée dans l'immensité neigeuse de la Russie», raconte à son petit-fils et confident. Cette France, qu'explore à son tour le narrateur, apparaît comme un regard neuf et pénétrant sur le monde.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (1995)

Andrei Makine was born in Siberia in 1957. Although raised in the Soviet Union, he learned about France and came to love that country through the stories told by his French grandmother. He now lives in Paris himself, having been granted political asylum by France in 1987, and writes in French. His grandmother figures prominently in the autobiographical novel, "Dreams of My Russian Summers," for which Makine received both the Goncourt Prize and the Medicis Prize, becoming the first author to simultaneously receive both of these prestigious French awards. In the U.S., the English translation of "Dreams of My Russian Summers" has also received recognition, including the Boston Book Review Fiction Prize and the Los Angeles Times Best Book of the Year award. Andrei Makine is also the author of "Once Upon the River Love" and "The Crime of Olga Arbelina.

Bibliographic information