La peinture à Paris sous le règne de François Ier

Couverture
Presses Paris Sorbonne, 2001 - 223 pages
0 Avis
A l'époque de François Ier, l'art de la capitale, protégé par ses structures corporatives, ne se confond pas encore avec celui de la cour. Les modèles issus de l'Ecole de Fontainebleau ne se diffusent que progressivement et, pendant la plus grande partie du règne, ce sont des peintres d'origine flamande qui, comme au siècle précédent, dominent la production parisienne. Deux d'entre eux, Gauthier de Campes - connu longtemps sous le nom de Maître de saint Gilles - et Noël Bellemare, nous ont laissé des œuvres de grande qualité, qu'elles soient peintes directement sur le bois ou bien transposées par les verriers et les lissiers auxquels ils fournissaient dessins et cartons à échelle d'exécution. C'est ce foyer artistique original qui est ici présenté et analysé.
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Préface
7
Gauthier de Campes
39
Noël Bellemare peintre et enlumineur juré
111
Les débuts de Jean Cousin à Paris
143
Conclusion
161
Pièces justificatives
190
Bibliographie
211
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques